Une réflexion au sujet de « Cyclisme – Paris-Nice 77e édition : les faits remarquables, les lauréats à répétition et… les dopés célèbres »

  1. Patrick BERNARD

    L’image illustrant le Col de Turini est une portion fameuse de la montée au Col de Braus (depuis l’Escarène), dit l’Alambic et on comprend pourquoi. On peut certes rejoindre une des fabuleuses routes de Turini via le Col de l’Ablé en bifurquant juste avant Braus, mais une image de la montée par la Bollène-Vésubie serait plus judicieuse. Il y en a de très belles. En passant, à quand la réorganisation de Boucles de Sospel, tant le secteur est exceptionnel pour le vélo.

Répondre à Patrick BERNARD Annuler la réponse.