Une réflexion au sujet de « Tennis dopage – Les faux chiffres du dopage à toutes les sauces depuis le Tour de France 1966… »

  1. Christophe Perrot

    Bonjour Docteur
    Merci pour vos analyses toujours pertinentes. Je suis un lecteur assidu de votre blog.
    Pour qualifier le dopage, dans le cyclisme, ne pensez vous pas que certaines performances comparées peuvent être très éclairantes? On pense bien sur aux temps d’ascension des cols, mais aussi certains CLM?
    J’ai toujours été frappé par le chrono du lac de Vassivière :
    – 1985 Lemond, dans les 1h2′ quelque chose
    – 1990 : Lemond et Indurain dans les 1h2′ et 1h3′
    – 1995 : Indurain dans les 56′!
    Sur le même parcours ou quasiment, Indurain 95 met 6′ à Indurain 1990! je ne me souviens plus des conditions météo comparées 95/90, mais un écart sidérant.
    En tennis, si on visionne les matchs des années 1980 et ceux d’aujourd’hui, on est frappé par la différence d’engagement physique, de technique, d’endurance, que ce soit homme ou femme. Je n’ose imagine un match opposant un top 10 ATP d’aujourd’hui à Mc Enroe par exemple.
    Il n’en demeure pas moins que je reste malgré ces réserves un spectateur ébahi par toutes ces performances, donc je cautionne à mon niveau.
    Merci et prenez soin de vous
    Christophe Perrot

Répondre à Christophe Perrot Annuler la réponse.