Dopage ton histoire – 1896 : le premier mort de la dope était un cycliste gallois…

Arthur Linton, un champion des efforts prolongés, serait le premier décès dû au survoltage artificiel. C’était le 23 juillet 1896, deux mois après sa victoire dans Bordeaux-Paris,  »La course qui tue » (l’un des surnoms de cette épreuve exigeante)