Tour de France – Ce n’est plus une course scratch mais une épreuve avec handicap. Pour maintenir l’équité sportive, il faut bouter les  »implants » de Vortex

Par défaut

Déjà faussé dès la première étape avec la bienveillance des commissaires

 L’homme, confronté à la haute compétition, cherche toujours ce qui va lui permettre de booster ses performances. Que ce soit les drogues facilitant l’effort ou tout ce qui va améliorer au plan de l’aérodynamisme le couple homme-machine.

Cette quête permanente du succès commence dès l’enfance. Dès cet âge que ce soit à la course, au foot, au ping-pong, etc. on veut battre son père, sa mère, ses frères et sœurs, le plus souvent … en trichant !

Au final, la fraude est consubstantielle à l’homme.

Donc les ajouts aérodynamiques de Vortex dans les combinaisons de contre la montre de quatre coureurs de l’équipe Sky, provoquant un gain estimé de 18-25 secondes sur les 14 kilomètres du parcours, est plus qu’un gain marginal lorsqu’on sait que depuis quelques années les courses, même à étapes, se gagnent en moins de 25 secondes.

POST-ITUne tenue de CLM fend la bise grâce à des plaques de Vortex

Bandes recouvertes de petites billes d’air placées dans la combinaison du CLM au niveau des épaules et des bras, imitant – afin d’accroître leur vitesse – le principe des microalvéoles sur les balles de golf.

 

vortex

Geraint Thomas, vainqueur du contre-la-montre de la 1re étape du Tour de France 2017 avec une tenue fend la bise grâce aux plaques de Vortex

 

 

Personnellement, ce n’est pas la Sky et sa quête de performance qui me dérange mais l’absence constante du pouvoir sportif (UCI) pour que les règles soient claires et égales pour toutes les équipes. De même, pour le dopage, ce n’est pas la consommation de drogues de la performance par les coureurs mais la faiblesse chronique des garants de l’éthique biologique.

Tous ces officiels qui, la plupart du temps, sont là pour se balader, se restaurer dans des ‘’cantines’’ trois étoiles, fréquenter des palaces, doivent dégager.

On a besoin de contrôleurs expérimentés uniquement concernés par leur job. Leur responsabilité commence avec le refus de savoir. C’est avant le contre-la-monte de Düsseldorf que l’ajout de vortex à la combinaison aurait dû être réglementé.

Des Vortex étaient présents sur les tenues de CLM de l’équipe Sky lors du Dauphiné 2017 mais qui étaient passées inaperçues puisque les tenues étaient noires.

On y réfléchit…. a posteriori

Le jury des commissaires s’est évidemment penché sur cette affaire. « On a appelé l’équipe à la permanence après l’étape », confirme Philip Marien, président du jury des commissaires. « On a examiné les combinaisons et c’est intégré dans le tissu. On ne constate donc pas vraiment de violation du règlement UCI. Je comprends le raisonnement des autres équipes mais pour l’instant nous n’avons pas vraiment de moyen de l’interdire. » Il pourrait y avoir du changement pour le prochain chrono à Marseille. « On y réfléchit ».

NDLA : le règlement précise bien que c’est toujours avant que l’agrément par la commission technique de l’UCI doit être obtenu.

ampoule.2Règlement UCI 2017 sur les nouveautés techniques

« Sur proposition de la Commission matériel, le bureau exécutif de l’UCI étudie l’admissibilité des nouveautés techniques sur le plan sportif et rend réponse dans les six mois à compter du dépôt de la demande. L’application de l’innovation intervient dès la date d’acceptation (…)

Tout équipement vestimentaire susceptible d’influencer la performance du coureur est prohibé. Il est notamment interdit de porter des éléments vestimentaires non essentiels pouvant diminuer la résistance de pénétration dans l’air ou à modifier la physionomie du coureur (compression, étirement, soutien).

En comparaison, l’Union cycliste internationale – depuis 2005 – prohibe les chaussettes hautes ainsi que les manchons en compétition au prétexte qu’ils favorisent la performance.

Au final, on a du mal à comprendre sur quels critères la Fédération internationale se base pour autoriser les combinaisons aérodynamiques, grâce à des éléments bien placés modifiant l’anatomie du coureur alors qu’elle prohibe les chaussettes de contention…

Vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre !

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s