Sex-appeal – Des fessiers bien dodus grâce à la dexaméthasone ? Une affirmation bidon véhiculée par Le Parisien…

Mis en avant

Pour développer ses arrières  »rapido », la dexaméthasone ne fait pas le poids.

Alors que la presse, normalement, devrait contribuer à la connaissance, en réalité en confondant corticostéroïdes et stéroïdes anabolisants elle participe copieusement à l’obscurantisme.

Cyclisme – Dorénavant l’UCI interdit la parade à la fringale alors que le traqueur métabolique de glycémie a déjà fait le Tour de France 2020, notamment avec l’équipe Jumbo-Visma

Mis en avant

A priori, sauf pour pour les diabétiques de type 1

Récemment, le 13 juillet, le site Cyclism’Actu s’est fait l’écho du refus de l’Union cycliste internationale d’autoriser le monitoring de la glycémie en course « jugeant que ce genre d’amélioration pousserait le cyclisme à suivre la voie de la Formule 1 ».

Allo Docteur – Cyclosport Magazine, 2021, n° 144, mars-avril, p 50
L’Avis du Doc – Running Attitude, 2021, n° 218, mars, p 68

TDF 2021 – Pogacar soupçonné tous azimuts malgré ses contrôles négatifs en nombre, ne peut se défendre efficacement. Finalement, à quoi sert la lutte antidopage ? A RIEN !

Mis en avant

Controverse – On se trompe de cible : ce n’est pas Tadej Pogacar le problème XXL mais la lutte antidopage à la fois inexistante, inefficace et labellisant propres les tricheurs.

Tour de France 2021 – Bilan exclusif et calibré de la 108e édition. « Les chiffres JPDM » – Un plus pour analyser et comprendre la Grande Boucle, monument n° 1 du cyclisme international

Mis en avant

Selon la formule de Mark Twain, il existe trois sortes de mensonges : « Les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques ». Etant complètement d’accord avec cette métaphore, je ne crois qu’à mes propres chiffres, résultats d’une trentaine d’années de recherches, compilations et mises à jour au quotidien avec le concours efficace de Philippe Fetter comme équipier de luxe. 

A la fin de cette 108e édition du Tour, alors que les faits sont encore  »chauds », je vous invite à une prolongation sur les chiffres remarquables de cette Grande Boucle 2021 qui a vu la victoire de Tadej Pogacar, le Cannibale des Balkans, un géant de la Route superdoué, précoce et au panache emballant.

Dopage – Anesthésie générale en urgence et substances illicites : des interférences pouvant être fatales.

Mis en avant

Sportifs, notamment cyclistes confrontés – lors de l’entraînement individuel ou en groupe – à l’accidentologie routière, ayez par devers vous la liste des médicaments que vous consommez. Cette précaution peut vous sauver la vie lors de l’intervention chirurgicale effectuée sans délai à la suite d’un grave accident sur la voie publique.

BODYBUILDING – Un cas exemplaire où les drogues de l’anesthésie générale confrontées aux substances dopantes se sont avérées incompatibles.

Dopage – Sur la piste des excuses dorénavant irrecevables…

Mis en avant

Ces derniers temps, plusieurs affaires de dopage ont défrayé la chronique. A chaque fois, le sportif épinglé jure ses grands dieux qu’il a été contaminé à son insu. Ce n’est pas impossible mais cette défense est, depuis des années, irrecevable. A chaque fois les « contaminés » nous racontent qu’ils se sont fait avoir par des compléments alimentaires trafiqués ou par un pavé de viande de boeuf engraissé aux stéroïdes anabolisants.

Ces justifications sont catastrophiques à la fois pour l’image de leur spécialité sportive mais aussi pour la leur.

Dopage – Sans langue de bois sur la piste du meldonium et du cannabis avec les Jeux olympiques en toile de fond.

Mis en avant

Deux infos révélées le 13 juillet méritent un commentaire : l’une sur un gymnaste multimédaillé contrôlé positif au meldonium, un produit facilement détectable depuis son introduction dans la liste en 2016 et l’autre sur la présence du cannabis dans la liste des produits dopants.

Un imprudent, un maladroit ou un… imbécile ?

Oleg Verniaiev, un gymnaste ukrainien champion olympique en titre aux barres parallèles, récemment, s’est fait prendre au meldonium, un produit synthétique exclusivement exogène et pour cette raison facilement détectable. On sait depuis 5 ans, date de son introduction dans le Code mondial mais aussi le test positif de Maria Sharapova – la tenniswoman russe – ainsi qu’à la même période l’épidémie de cas détectés dans les pays de l’Est, qu’il fallait en 2021 être suicidaire pour se doper au meldonium.

Tour de France ton histoire – Supercherie d’ASO et de L’Equipe – Le Mt Ventoux dénaturé par des chiffres truqués !

Mis en avant

Les organisateurs de l’épreuve étant les premiers à falsifier les données métriques des difficultés, comment reprocher à certains coureurs de bouster artificiellement leur potentiel ? Chacun dans sa fonction est prêt à tout pour se valoriser afin d’être le plus remarquable.

Tour de France 2021 – Les régionaux de la 108e édition : six « Pays » néophytes sur la trace de leurs prédécesseurs natifs de la même commune

Mis en avant

Focus sur les six régionaux néophytes du Tour de France qui sont venus grossir le peloton de ceux qui, depuis 1903, ont pris part à la Formidable Randonnée. Parmi ces six grognards de la pédale, certains sont nés dans un lieu où d’autres acteurs du Tour de France les ont précédés.

Tour de France ton histoire – Depuis 1903, combien de cyclistes bretons ont participé à la Grande Boucle ?

Mis en avant

Tout d’abord, avant d’analyser la fréquentation des natifs d’Armorique sur les 108 éditions, il faut définir les frontières exactes de cette province française.

– Soit on considère la région Bretagne, région administrative depuis le 1er janvier 2016, composée des quatre départements : Côtes-d’Armor (ex Côtes-du-Nord), Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan,

– Soit on y ajoute la Loire-Atlantique (ex Loire-Inférieure) qui fait partie de la région Pays-de-Loire mais qui revendique son rattachement à la région Bretagne.

Tour de France ton histoire – Bafouée par des pseudos-journalistes du Télégramme qui n’ont aucun respect ni pour le Monument n° 1 du cyclisme ni pour leurs lecteurs

Mis en avant

Régulièrement, la presse quotidienne régionale (PQR) où a lieu le Grand Départ, profite de la mondialisation du Tour de France pour  »pondre » un hors série. En 2021, la Grande Boucle partant de Brest, c’est la Bretagne, terre de cyclisme, qui pendant cinq étapes a été le point de ralliement de tous les passionnés de la petite reine.

Tour de France 2021 – Des chiffres et des infos…

Mis en avant

Quoi de mieux que des nombres remarquables pour, sans trop s’égarer, commenter le Tour entre amis tout en entraînant ses neurotransmetteurs à être plus performants ? 

Signalons que certains chiffres sont le résultat d’une trentaine d’années de recherches avec Philippe Fetter comme équipier de luxe. Merci à tous ceux qui reprennent ces informations souvent uniques d’avoir au moins l’honnêteté d’en citer la source !

Tour de France 2021 – L’oxymore du vélo : des malades… bien portants

Mis en avant

Alors que pour l’ensemble des médecins, le vélo est tout bon pour la santé, dans le Tour de France, les Géants de la Route sont soignés… comme des malades ! La mise au jour par les douanes françaises à Brest le mercredi 22 juin de deux colis bourrés de produits d’accompagnement de la performance à destination d’une équipe belge présente sur le Tour, interpelle sur l’éthique thérapeutique de cette médicalisation à outrance.

Article et illustration : dopagedemondenard.com

Tour de France 2021 – Les hommes remarquables, les chiffres exclusifs et les plus…

Mis en avant

Nouveau record : 20% des Géants du 108e Tour de France atteignent ou dépassent 1,87 m. Cette année, le plus jeune participant est encore né en 1999. Probablement qu’au départ en 2022, on fêtera le premier Géant de la Route né après le 1er janvier 2000.

Tour de France 2021 (26 juin – 18 juillet)

Cyclisme – Panne de jambe à l’effort qui cède si le cycliste lève le pied : c’est forcément l’artère iliaque externe qui couine…

Mis en avant

Pourtant, cette affection connue depuis cinquante ans et médiatisée à partir de la fin des années 1980, demande encore plusieurs années aux staffs médicaux d’équipes cyclistes professionnelles pour faire le diagnostic. Or, seule une intervention chirurgicale par des spécialistes reconnus permet de retrouver la tête du peloton. Le Luxembourgeois Bob Jungels a perdu trois ans d’une carrière de haut niveau pour insuffisance d’un staff médico-sportif  »professionnel » au sein de l’équipe Quick.Step chère à Patrick Lefévère.

Blog JPDM – Autres liens sur l’endofibrose iliaque externe

  • Cyclisme – Santé – Pauline Ferrand-Prévot a « longtemps galéré » avant de connaitre enfin son adversaire numéro un : une fibrose de l’artère iliaque externe du membre inferieur gauche – publié le 28 décembre 2018

Cyclisme – Santé – Pauline Ferrand-Prevot a « longtemps galéré » avant de connaître enfin son adversaire numéro un : une fibrose de l’artère iliaque externe du membre inférieur gauche – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)

  • Cyclisme – Endofibrose iliaque externe : la médecine du sport manque de flair. Coup sur coup, deux cyclistes professionnels – Pauline Ferrand-Prévot (27 ans) et Johan Le Bon (28 ans 5 mois) – viennent d’être opérés d’un rétrécissement de l’artère iliaque externe (EIE), située dans l’aine et qui se bouche progressivement.

Mais pour tous les deux, plusieurs années de galère avant de trouver enfin la solution à leur pathologie pourtant ‘’classique’’ chez un(e) cycliste de compétition ! – publié le 07 janvier 2019

Cyclisme – Endofibrose iliaque externe : la médecine du sport manque de flair… – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)

Antidopage – Les ratés inadmissibles de la prévention et le silence assourdissant du contrepouvoir de la presse !

Mis en avant

Histoire d’une injustice cent pour cent intolérable 

Alors que les laboratoires Servier et un pharmacien d’officine n’ont pas fait leur job, un lutteur a pris quatre ans ferme de suspension pour un produit non dopant (pas la moindre preuve scientifique d’un effet boostant – même minime – sur la performance) et bien qu’il ait été induit en erreur à la fois par les laboratoires Servier et l’apothicaire.

Tour de France ton histoire – En 1904, la « guerre » des médias influence la suite de la saga de la Grande Boucle. Dorénavant, le quotidien L’Auto règne en maître sur le cyclisme

Mis en avant

Contre-enquête exclusive

Révélation sur le coup bas d’Henri Desgrange pour éliminer Le Vélo concurrent de L’Auto

Dopage ton histoire – Hommage à Gabriel Dollé, un médecin pionnier de l’antidopage rattrapé par la pression du sport de haut niveau

Mis en avant

Retour sur un parcours de vie consacré à traquer les tricheurs

Il peut  paraître non-approprié de participer à la défense d’un médecin qui venait d’être condamné pour corruption et attendait son procès d’appel. Mais, pour mémoire, Gabriel Dollé fut une figure incontournable de l’antidopage français et même mondial et seul, lui, connaissait les véritables raisons de son engrenage qui l’ont amené devant un tribunal. Pour participer à l’historique du dopage et de son contrôle depuis les premières lois édictées, rendons hommage à Gabriel Dollé en revenant sur son parcours professionnel

D’autres infos sur le parcours au service de l’antidopage de Gabriel Dollé

Antidopage – Dans le cas du lutteur Zelimkhan Khadjiev, on constate que les instances s’acharnent en priorité sur le sportif et non exclusivement contre le dopage. Son parcours face aux règles en est un exemple consternant.

Mis en avant

Le Vastarel®, la substance incriminée, est un produit non-dopant confirmé par l’absence d’études scientifiques. Les informations de prévention du dictionnaire Vidal et de la notice du médicament lui-même – pourtant obligatoires selon la directive du ministère de la Santé – sont inexistantes mais au final c’est seulement le sportif qui est sanctionné – ici lourdement – en prenant 4 ans de suspension. En revanche, les laboratoires pharmaceutiques malgré leur non-respect de la réglementation de prévention, eux, ne sont jamais mis en cause ni condamnés !

Punchline – Pourquoi tous les sports, qu’ils soient techniques ou physiques, profitent efficacement du dopage ?

Mis en avant

A tous les pseudo-experts affirmant que dans leur sport le dopage est inefficace pour telle ou telle raison – souvent du niveau du Bar des Sports sponsorisé par le quotidien L’Equipe, – nous leur répondons que ‘‘plus le corps est fort, plus il obéit’‘ et, de ce fait, la précision du geste est forcément optimisée. Or, les substances accélératrices, en améliorant directement le rendement énergétique de l’individu, influencent aussi et dans le même temps sa qualité technique, qu’il pratique un sport individuel ou dans une équipe de onze joueurs comme au foot. Tout le monde en bénéficiera.

Ainsi d’affirmer que le dopage est inopérant en F1, dans le golf, le tennis, la voile, le foot… est la meilleure façon de manifester au grand jour sa complicité avec le dopage ou alors son impéritie maximale sur les médocs de la performance. Ceux qui continuent en 2021 à nous ‘‘bassiner’‘ que le dopage est inefficace au foot, en F1, au golf, lors des courses au large, etc. sont, soit des gros nuls, des naïfs 3XL ou… des menteurs top niveau !

Antidopage – Certains médecins impliqués dans la lutte nient l’efficacité des médocs de la performance… alors que d’autres qui ont suivi le même cursus universitaire démontrent que la dope ça marche !

Mis en avant

Il y a quelques jours, nous avons publié un texte opposant Jacques Anquetil et Laurent Fignon sur la réalité de l’impact des stimulants dans le palmarès des Géants de la route.

Mais quels sont les propres arguments des médecins, défenseurs de l’équité sportive, face à la réalité du dopage ? Les radars des laboratoires analytiques étant peu sensibles, les toubibs – pour dissuader – prônent à la fois l’inefficacité et la dangerosité… sans preuve scientifique.

Décrytpage.

Document démontrant qu’une partie du corps médical est adepte de la médecine au service de la performance et non de la prévention de la santé

DOPAGE – Dico des idées reçues : les amphétamines ça ne marche pas… Pour trancher, Anquetil et Fignon donnent leur point de vue

Mis en avant

L’un remporte cinq Tours de France et deux Tours d’Italie, l’autre deux Tours de France et un Tour d’Italie. Le premier estimait  »qu’elles n’avaient jamais bousculé la hiérarchie », le second qu’elles lui donnaient – dans l’effort solitaire – un avantage de plus de… 3 minutes sur 86,6 kilomètres !

Rappelons que pendant leurs carrières respectives (Anquetil de 1953 à 1969 et Fignon de 1982 à 1993), le Normand démontrait que, sur lui-même, le rendement d’un cycliste était amélioré par les amphets alors que le Parisien, après sa carrière, dénonce l’inefficacité de ces mêmes produits pour transformer un second couteau en premier de cordée.