Tour de France ton histoire – En 1904, la « guerre » des médias influence la suite de la saga de la Grande Boucle. Dorénavant, le quotidien L’Auto règne en maître sur le cyclisme

Mis en avant

Contre-enquête exclusive

Révélation sur le coup bas d’Henri Desgrange pour éliminer Le Vélo concurrent de L’Auto

Dopage ton histoire – Hommage à Gabriel Dollé, un médecin pionnier de l’antidopage rattrapé par la pression du sport de haut niveau

Mis en avant

Retour sur un parcours de vie consacré à traquer les tricheurs

Il peut  paraître non-approprié de participer à la défense d’un médecin qui venait d’être condamné pour corruption et attendait son procès d’appel. Mais, pour mémoire, Gabriel Dollé fut une figure incontournable de l’antidopage français et même mondial et seul, lui, connaissait les véritables raisons de son engrenage qui l’ont amené devant un tribunal. Pour participer à l’historique du dopage et de son contrôle depuis les premières lois édictées, rendons hommage à Gabriel Dollé en revenant sur son parcours professionnel

D’autres infos sur le parcours au service de l’antidopage de Gabriel Dollé

Antidopage – Dans le cas du lutteur Zelimkhan Khadjiev, on constate que les instances s’acharnent en priorité sur le sportif et non exclusivement contre le dopage. Son parcours face aux règles en est un exemple consternant.

Mis en avant

Le Vastarel®, la substance incriminée, est un produit non-dopant confirmé par l’absence d’études scientifiques. Les informations de prévention du dictionnaire Vidal et de la notice du médicament lui-même – pourtant obligatoires selon la directive du ministère de la Santé – sont inexistantes mais au final c’est seulement le sportif qui est sanctionné – ici lourdement – en prenant 4 ans de suspension. En revanche, les laboratoires pharmaceutiques malgré leur non-respect de la réglementation de prévention, eux, ne sont jamais mis en cause ni condamnés !

Punchline – Pourquoi tous les sports, qu’ils soient techniques ou physiques, profitent efficacement du dopage ?

Mis en avant

A tous les pseudo-experts affirmant que dans leur sport le dopage est inefficace pour telle ou telle raison – souvent du niveau du Bar des Sports sponsorisé par le quotidien L’Equipe, – nous leur répondons que ‘‘plus le corps est fort, plus il obéit’‘ et, de ce fait, la précision du geste est forcément optimisée. Or, les substances accélératrices, en améliorant directement le rendement énergétique de l’individu, influencent aussi et dans le même temps sa qualité technique, qu’il pratique un sport individuel ou dans une équipe de onze joueurs comme au foot. Tout le monde en bénéficiera.

Ainsi d’affirmer que le dopage est inopérant en F1, dans le golf, le tennis, la voile, le foot… est la meilleure façon de manifester au grand jour sa complicité avec le dopage ou alors son impéritie maximale sur les médocs de la performance. Ceux qui continuent en 2021 à nous ‘‘bassiner’‘ que le dopage est inefficace au foot, en F1, au golf, lors des courses au large, etc. sont, soit des gros nuls, des naïfs 3XL ou… des menteurs top niveau !

Antidopage – Certains médecins impliqués dans la lutte nient l’efficacité des médocs de la performance… alors que d’autres qui ont suivi le même cursus universitaire démontrent que la dope ça marche !

Mis en avant

Il y a quelques jours, nous avons publié un texte opposant Jacques Anquetil et Laurent Fignon sur la réalité de l’impact des stimulants dans le palmarès des Géants de la route.

Mais quels sont les propres arguments des médecins, défenseurs de l’équité sportive, face à la réalité du dopage ? Les radars des laboratoires analytiques étant peu sensibles, les toubibs – pour dissuader – prônent à la fois l’inefficacité et la dangerosité… sans preuve scientifique.

Décrytpage.

Document démontrant qu’une partie du corps médical est adepte de la médecine au service de la performance et non de la prévention de la santé

DOPAGE – Dico des idées reçues : les amphétamines ça ne marche pas… Pour trancher, Anquetil et Fignon donnent leur point de vue

Mis en avant

L’un remporte cinq Tours de France et deux Tours d’Italie, l’autre deux Tours de France et un Tour d’Italie. Le premier estimait  »qu’elles n’avaient jamais bousculé la hiérarchie », le second qu’elles lui donnaient – dans l’effort solitaire – un avantage de plus de… 3 minutes sur 86,6 kilomètres !

Rappelons que pendant leurs carrières respectives (Anquetil de 1953 à 1969 et Fignon de 1982 à 1993), le Normand démontrait que, sur lui-même, le rendement d’un cycliste était amélioré par les amphets alors que le Parisien, après sa carrière, dénonce l’inefficacité de ces mêmes produits pour transformer un second couteau en premier de cordée.

Cyclisme – Wout Van Aert opéré de l’appendicite le 9 mai déclare forfait pour le Critérium du Dauphiné prévu du 30 mai au 06 juin

Mis en avant

Une appendicectomie banale est-elle une intervention lourde chez un cycliste de compétition ? Décryptage

Wout Van Aert, vainqueur de Milan-Sanremo 2020
Article et illustrations : copyright Blog Jean-Pierre de Mondenard

Tour de France ton histoire – En 1989, le final LeMond-Fignon sur les Champs-Elysées, à l’avantage de l’Américain pour 8 secondes, était soi-disant dû à un problème médical

Mis en avant

En tout cas c’est la version du camp Fignon-Guimard, récemment enrichie par le Petit Napoléon (*). En réalité, c’est le guidon de triathlon qui a fait la différence.

Et pourtant, c’est bien Super-Laurent qui a réalisé ce jour-là une performance exceptionnelle malgré trois handicaps au départ de l’étape.

Complément d’information du Dr JPDM

En 1993, dans un ouvrage signé Noël Truyers, journaliste belge spécialiste du cyclisme, Laurent Fignon révélait que sur le 3e contre la montre du Tour 1989, il n’avait jamais roulé aussi vite confirmant ainsi qu’il n’avait pas été battu par un problème de périnée mais plus sûrement par son guidon cornes de vache moins aérodynamique que le  »volant » de triathlon utilisé par Greg LeMond, mais aussi de rouler tête nue, sans casque profilé : « En fait, dans l’étape contre la montre finale du Tour de France 1989, je n’ai pas échoué. J’ai parcouru la distance en roulant à 53 kilomètres à l’heure. Jamais je n’ai roulé aussi vite. Je n’ai jamais repoussé mes limites aussi loin qu’à ce moment-là. » [in « Princes du vélo » par Noël Truyers. – Anvers (Bel), éd. Coda, 1993. – 253 p (p 108)]

(*)  Surnoms des protagonistes :

Laurent Fignon : Super-Laurent, l’Intellectuel du peloton, Le Blondin

Cyrille Guimard : Le Petit Napoléon, Le Druide, 

Greg LeMond : le Kid de Sacramento

Dicodopage – Les SARMS en liste rouge depuis 2008, facilement détectables, pourtant toujours présents dans la pharmacie des sportifs

Mis en avant

Le coureur italien Matteo Spreafico épinglé à un SARMS (Ostarine®) à deux reprises lors du Giro 2020, a écopé d’une suspension de trois ans.

Cyclisme – Liège-Bastogne-Liège (LBL), dite La Doyenne, 3e Monument de la saison 2021, a tenu toutes ses promesses

Mis en avant

Le Slovène Tadej Pogacar, le vainqueur du Tour de France 2020, a remporté LBL devant Julian Alaphilippe le champion du monde

En fichier joint (PDF) : Classement de Liège-Bastogne-Liège depuis la 1re édition avec les cinq premiers

Antidopage – Une casserole de plus pour l’AMA accusée par l’Académie nationale de pharmacie de déclassifier les drogues récréatives

Mis en avant

Adressant ainsi un message hypernégatif à la jeunesse sportive

Pour son incompétence chronique, l’Agence mondiale antidopage est de plus en plus la cible des critiques

Durée de vie – Il y a 70 ans, tout comme il y a un siècle, le cyclisme de haut niveau était plus favorable au plan santé que le rugby et le foot

Mis en avant

Malgré la diffusion à grande échelle des amphétamines dans le peloton des années 1950, la pratique cycliste de haut niveau a compensé avantageusement les effets négatifs des stimulants.

Récemment, le 14 avril dernier, nous avons présenté dans ce blog une étude inédite et exclusive sur la longévité des Géants de la route du Tour 1921, ceux qui étaient actifs il y a 100 ans.

Cyclisme – 85e édition de la Flèche Wallonne : Julian Alaphilippe toujours au top des puncheurs

Mis en avant

Bravo au Français pour son coup de rein dévastateur !

Illustration : AFP – Julian Alaphilippe, vainqueur de la Flèche Wallonne 2021

En fichier PDF : Classement de la Flèche Wallonne depuis la 1re année (1936) et les 5 premiers de chaque édition

Durée de vie – Il y a 100 ans, le cyclisme de haut niveau boostait beaucoup mieux la santé que le rugby et le foot

Mis en avant

La preuve par les documents d’état civil.

Pour les décennies suivantes, les stats montrent que le cyclisme garde son avantage

Récemment, le 14 avril dernier, nous avons présenté dans ce blog une étude inédite et exclusive sur la longévité des Géants de la route du Tour 1921, ceux qui étaient en actifs il y a 100 ans

Dopage – Football – Dirigeants, coachs, médecins : les médocs de la performance ne transforment pas un pied carré en virtuose du dribble ou du tir

Mis en avant

Mais alors pourquoi les joueurs se dopent depuis des lustres…

La preuve par les textes illustrés. En particulier l’hebdo Miroir-Sprint paru le 9 mars 1964, pages 28-29

Miroir-Sprint 1964, n° 927, 9 mars, page 28
Miroir-Sprint, 1964, n° 927, page 29

Actuellement, la lutte antidopage internationale (AMA), peut-elle nous expliquer pourquoi les tests positifs sont si peu nombreux dans le foot mais aussi dans tous les autres sports hypermédiatisés tels que le rugby, le tennis, le golf, la F1, la voile… Poser la question laisse entrevoir la réponse.

AMA : Agence mondiale antidopage (fondée en 1999) –  Texte et illustrations Copyright : dopagedemondenard.com

Tour de France 1921 (3e volet) – La durée de vie des Géants de la route de la 15e édition est nettement supérieure aux autres catégories de la population

Mis en avant

Pour preuves : les actes d’état civil 

Document unique réalisé à partir des actes officiels des mairies. Jamais publié à ce jour dans aucun des multiples ouvrages consacrés au Tour de France, notamment ceux du journal L’Equipe.

Tour de France 1921 (2e volet) – Il y a un siècle le Belge Léon Scieur dit La Locomotive remportait la 15e édition

Mis en avant

Tour de France 1921 : course et à-côtés

Homme du Tour, endurant et résistant mais sans pointe de vitesse, Scieur termina 14e en 1914 puis deux fois 4e en 1919 et 1920 pour remporter enfin la palme en 1921 avec deux victoires d’étape. Dans la 10e – Nice-Grenoble qu’il remporte – il repousse son principal adversaire, Hector Heusghem, un compatriote, à près de 22 minutes au général.

Dico des idées reçues sur le dopage – Pour un contrôle positif, un résultat signalant « traces » ne signifie pas « petites quantités » mais présence de la substance illicite

Mis en avant

Evolution analytique : on est passé de traces qualitatives aux seuils quantitatifs

Pendant vingt ans – du début de la lutte antidopage officielle jusqu’aux Jeux olympiques de 1984 – les procès-verbaux d’analyses délivrés par les laboratoires antidopage ne comportaient jamais la quantité de produit détecté, seul était mentionné le terme traces... de telle substance !

Tour des Flandres – Le morphotype d’un cador du Ronde bascule au décours des années 2000

Mis en avant

Auscultation d’une épreuve plus que centenaire ayant vu le jour en 1913

Tous les  »plus » : les lauréats récidivistes, les plus grands, les plus lourds… et le portrait robot du probable lauréat 2021 établi à partir des vainqueurs des 104 éditions, de 1913 à 2020

Copyright : Dr Jean-Pierre de Mondenard

Cyclisme – A Travers la Flandre : en 75 éditions, aucun vainqueur du Tour ne l’a remporté, pas même Eddy Merckx !

Mis en avant

Le seul maillot jaune à avoir fréquenté la 2e marche du podium, c’est en 2011, le Gallois Geraint Thomas. En 1966, Merckx dit Le Cannibale, est resté sur sa faim en accrochant la 4e place, autrement dit la médaille en chocolat !

Au début, de 1945 à 1999, la course s’appelle  »A Travers la Belgique ». A la veille de basculer dans le 21e siècle, l’épreuve change de patronyme et se nomme alors  »A Travers la Flandre ».