Dopage – Dictionnaire des idées reçues. 3e volet de la saga Jean-Marie Leblanc, patron du Tour de France de 1989 à 2006

Par défaut

Selon Jean-Marie Leblanc (JML), les substances indécelables sont apparues en 1990. En réalité, la presse signale des médocs de la performance échappant aux radars analytiques dès… 1964 !

Et pourtant le grand baratineur JML va marteler, face aux accusations de Willy Voet le soigneur de Festina, qu’il ne s’est jamais dopé, preuves à l’appui. Selon lui, à son époque, les contrôles étaient d’une rare efficacité, il n’y avait aucune substance indécelable disponible et les tests antidopage qu’il a subis étaient négatifs.

 

Lutte antidopage – La grande imposture de l’AMA, une réalité aveuglante au fil des années

Par défaut

L’Agence mondiale antidopage, depuis sa création en 1999 et cinq ans plus tard sa mainmise sur la liste des substances illicites, a libéralisé le dopage : la preuve en cinq points.

Antidopage – « La lutte antidopage serait un fiasco – Le Dr de Mondenard qui défend cette idée explique pourquoi »

Par défaut

Article du journaliste scientifique belge Philippe Lambert, paru le 2 décembre 2021 dans Le Journal du Médecin (Belgique)

Dopage – Football : le grand bêtisier des experts du ballon rond niant mordicus le survoltage artificiel…

Par défaut

« Le mensonge ne devient pas vérité parce qu’il se propage et se multiplie »

Lutte antidopage – L’inefficacité des contrôles versus les rafles policières : il n’y a pas match !

Par défaut

La preuve par les témoignages et les enquêtes de justice

Seuls les imbéciles, les négligents, les maladroits, les retardataires, les mal-conseillés ou les simplets se font prendre par les radars analytiques.

En revanche, les pros de la dope franchissent les tests le sourire aux lèvres alors que seuls les représentants de l’ordre (gendarmerie, police, guardia civil, carabinieri…) arrivent à les confondre.

Cyclisme – L’endofibrose iliaque externe (EIE), une pathologie artérielle bien connue des spécialistes, touche à la fois les hommes et les femmes

Par défaut

La preuve par les exemples

Régulièrement ces dernières années, des cyclistes – notamment professionnels – ont été victimes d’une fibrose de l’artère iliaque externe entraînant une intervention chirurgicale, seule thérapeutique leur permettant de retrouver le niveau qu’ils avaient avant les premiers symptômes.

LES FÉMININES AUSSI

Déjà en 1989, dans mon ouvrage Technopathies du cyclisme, j’avais abordé cette pathologie

Dopage ton histoire – La préparation sportive médicalisée s’est intensifiée dans les suites de la Seconde Guerre mondiale (suite)

Par défaut

A la suite de l’article publié le 17 novembre s’intitulant : « Dopage ton histoire – La pharmacopée stimulante des sportifs : le tournant de la Seconde Guerre mondiale », principalement axé sur le cyclisme et l’alpinisme, de nombreux lecteurs m’ont interrogé légitimement sur l’arrivée des amphétamines dans les autres sports, notamment en football. Bien sûr, dans toutes les spécialités sportives, les compétiteurs ont bénéficié de cette avancée majeure qu’étaient les amphétamines à la fois stimulants de l’agressivité, du dépassement de soi et de l’endurance.