Sports et violences sexuelles : des rapports intimes (2e partie)

Par défaut

Témoins à charge : des victimes et des prédateurs cohabitent sans que le milieu sportif ni les ministres successifs n’engagent une vraie bataille contre cette insoutenable dérive.

Sports et violences sexuelles : des rapports intimes

Par défaut

Le patinage français est en ébullition à la suite de la sortie en librairie de l’histoire vécue par Sarah Abitbol où, dans Un si  long silence, elle raconte les viols perpétrés par son entraîneur alors qu’elle était mineure.

Tout le monde semble tomber des nues, notamment la ministre des Sports, alors que cette dérive sexuelle déjà médiatisée il y a trente ans, a des précédents emblématiques dans de nombreuses spécialités athlétiques

Point de vue : les dérives chroniques du sport de haut niveau

Par défaut

agressions sexuelles, dopage, pression psychologique, triche, violence…

Alors que le mot « sport » véhicule à la fois des notions de développement humain harmonieux et de respect des règlements et des concurrents – les fameuses « valeurs » – toutes les activités de compétition où la finalité est de battre l’adversaire peuvent être touchées par des actions contraires à l’éthique : vélo, athlétisme, boxe, patinage, etc.