Dopage ton histoire – Les vrais mauvais chiffres de l’AMA

Par défaut

Depuis le 10 novembre 1999 et sa création dans les suites de l’affaire Festina du Tour de France 1998, l’Agence mondiale antidopage communique à tout va sur ses contrôles soi-disant performants… Ca se discute !

Dopage ton histoire – Nous sommes tous dopés, les journalistes aussi…

Par défaut

Mais seuls les sportifs passent au contrôle – Cherchez l’erreur…

5e article de la saga « Tous dopés »

Cette corporation comme tout autre – médecins, avocats, hommes politiques, conférenciers, etc. – est soumise aux lois de la concurrence, du scoop, des cadences infernales, de la dernière ligne droite pour boucler dans les temps une enquête mais aussi pour avoir des interviews exclusives du copinage avec les acteurs emblématiques des stades, des pistes et des routes

En fichier joint (PDF) : Journaliste de sport  »en croquent »

Dopage ton histoire – On ne peut pas plaire à tout le monde… moi le premier !

Par défaut

Depuis ma fréquentation du sport de haut niveau au début des années 1970 où je me suis rendu compte que le dopage était hyper répandu dans le milieu professionnel mais aussi amateur, je n’ai cessé de dénoncer l’hypocrisie générale concernant aussi bien les patrons du sport que les garants de compétitions propres.

Dopage ton histoire – Nous sommes tous dopés mais seuls les sportifs sont contrôlés – Chercher l’erreur

Par défaut

3e article de la saga « Tous dopés »

Ecrivains, intellos, penseurs, philosophes, scientifiques… comme les sportifs devraient passer au contrôle antidopage

En fichier joint (PDF) – Document exclusif et inédit : la saga des écrivains, intellos, penseurs, scientifiques sous l’influence de drogues du cerveau

Dopage ton histoire – Les politiques, comme les sportifs, devraient passer au contrôle

Par défaut

Pendant le confinement, certains s’inquiètent de la baisse des contrôles antidopage chez les sportifs alors que personne ne s’interroge sur les  »carburants » des politiques

Dopage ton histoire – 1896 : le premier mort de la dope était un cycliste gallois…

Par défaut

Arthur Linton, un champion des efforts prolongés, serait le premier décès dû au survoltage artificiel. C’était le 23 juillet 1896, deux mois après sa victoire dans Bordeaux-Paris,  »La course qui tue » (l’un des surnoms de cette épreuve exigeante)

Cyclisme ton histoire – Des dépressions nerveuses chez les Géants de la Route, c’est possible !

Par défaut

Mark Cavendish, Le Cav, la dernière victime connue, en témoigne

Depuis bientôt deux ans le meilleur sprinteur du monde a déserté les emballages d’arrivée des grandes classiques d’un jour et des étapes des trois Monuments.

Dopage ton histoire – Contamination passive à la viande

Par défaut

Une défense devenue aussi classique que  »payante »

Commentaire contribuant à la connaissance

 Additif sur la relaxe du sauteur en longueur américain Jarrion Lawson condamné à quatre ans dans un premier temps par World Athletics (Fédération internationale) et en appel blanchi par le TAS. L’explication de cette bascule de 4 ans à zéro sanction nous a été fournie par le Dr Pascal Kintz, un expert toxicologue reconnu dans l’analyse capillaire :

« Il convient quand même de discuter de la concentration qui a été mesurée dans les urines (compatible ou pas avec une contamination) et de vérifier par analyse des cheveux si l’athlète consomme des anabolisants (et il convient de rappeler que contrairement aux stimulants un usage unique est sans effet) … c’est bien ce qui a été fait dans le cas de Jarrion Lawson !! »

Précisons que la boldénone figure sur la liste rouge de l’Agence mondiale antidopage depuis janvier 1987. En 2017, la sécrétion endogène (naturelle) a été officiellement admise par les experts de l’AMA et que depuis la boldénone et la boldione font toutes les deux partie des b.SAA [stéroïdes anabolisants androgènes] endogènes qui peuvent être habituellement sécrétés naturellement par l’organisme humain mais que l’on distingue par SMRI [spectrométrie de masse à ratio isotopique C12/C13 permettant de séparer l’endogène de l’exogène] lors d’une administration exogène (frauduleuse).

Dans le cas de Jarrion Lawson, le laboratoire a trouvé forcément de la boldénone exogène mais en très petite quantité.