Tour de France 2016 – Que de records ! Les vrais chiffres

Par défaut
peloton st michel

198 coureurs au départ du Mont St-Michel le 02 juillet

Le nombre de nouveaux concurrents n’ayant jamais participé à la Grande Boucle (33), le 1er abandon (8e étape), le maigre peloton des renoncements (24), le fantastique pourcentage d’arrivants parmi les ‘’débutants’’ayant terminés (94%)

 

peloton

les 174 finalistes sur les Champs-Elysées le 24 juillet

 

 Dites 33

 Après les 33 néophytes sur la ligne du km 0 de l’édition 2016, alors que la moyenne annuelle des nouveaux concurrents de la Grande Boucle depuis 2000 est de 46 (soit un débours de 28%), on constate aussi lors de cette 103e édition que le premier abandon est enregistré au cours de la 8e étape – un record – puisque depuis 1947, la marque précédente d’un abandon se situait pendant la 5e étape en 2002 et 2005.

Dernier chiffre distinctif, accréditant la sélection de plus en plus rigoureuse des engagés par les équipes et la forte motivation des heureux élus pour atteindre les Champs-Elysées, concerne le faible nombre des abandons dans la majorité des cas après une chute. Ils sont seulement  24 à avoir quitté la course avant la ligne d’arrivée de la 21e étape le dimanche 24 juillet (174 arrivants pour 198 au départ du Mont St-Michel). C’est le chiffre le plus bas jamais atteint depuis 1986 année où le peloton avait grimpé à 210 unités pour se stabiliser depuis sept ans à 198. Le deuxième meilleur score est de 28 renoncements en 2010, le troisième de 29 en 2013.

 Adam Hansen, le strongman des grands Tours

 Avec sa 100e place au Tour de France 2016, Adam Hansen, le coureur australien de l’équipe Lotto-Soudal qui depuis septembre 2011 enchaîne sans interruption les trois grands Tours (Vuelta, Giro, Tour de France), en est à 15 participations toutes terminées. Cerise sur le gâteau, il n’a jamais fini lanterne rouge.

 

adam hansen

L’Australien Adam Hansen

 

Son concurrent le plus proche très éloigné dans le temps  est l’Espagnol Bernard Ruiz, 3e du Tour 1957 qui entre la Grande Boucle 1954 et la Vuelta 1958 a couru 10 grands Tours consécutifs.

 

 

 

 

 

 

Tour de France 2016 : quelques chiffres méconnus

Par défaut

TDF 3

En 2016, au départ de la 103e édition, ils étaient 198 participants mais seulement 33 à découvrir pour la première fois le Grand Barnum de la Randonnée de juillet.

Si, depuis 2000, on comptabilise par année les néophytes du Tour, on obtient une moyenne de 46 nouveaux ce qui fait une nette différence de 13 coureurs avec l’épreuve en cours.

Cela tend à renforcer l’idée que les équipes engagées sur le Tour ne laissent rien au hasard et limitent au maximum les concurrents inexpérimentés. Des trois équipes ayant en leur sein les 3 vainqueurs potentiels, on constate que la Sky de Chris Froome n’a sélectionné que deux bizuts ; la Tinkoff d’Alberto Contador un seul et la Movistar de Quintana, zéro.

Par ailleurs, sur les 33 nouveaux, on dénombre seulement deux Français néophytes : Alexis Gougeard chez AG2R La Mondiale et Julian Alaphilippe dans l’équipe Etixx-Quick Step.

GOUGEARD

Alexis Gougeard

 

ALAPHILIPPE

Julian Alaphilippe

 

Ainsi, on constate que le turn over des Français va devenir de plus en plus réduit. Même si les chiffres ne sont pas l’arme absolue de la compréhension des évènements, ils permettent d’y voir plus clair dans l’évolution des pratiques induites par l’hypermédiatisation la plus grande course du monde.