Dictionnaire du dopage du Dr JPDM – Fiche inédite sur la mestérolone, une substance prohibée par le Code mondial antidopage.

Par défaut

Lire, notamment, la partie « Principales affaires » consacrée aux cas positifs

Dans le but de compléter le Dictionnaire du dopage paru aux éditions Masson en 2004, et compte tenu qu’il n’est pas prévu de publier une nouvelle édition dans l’immédiat, nous proposons la fiche inédite sur la mestérolone.

Dr Jean-Pierre de Mondenard – Dictionnaire du Dopage, éd. Masson, 2004

C’est le cas positif de la joueuse de tennis ukrainienne Dayana Yastremska qui m’a incité à rédiger les caractéristiques de ce stéroïde anabolisant androgène (SAA).

Tennis dopage – Swiss Sports Awards : Martina Hingis privée de cérémonie en raison d’un test positif à la cocaïne remontant à 2007

Par défaut

Un produit dopant dont les potentialités de contamination passive sont les plus nombreuses

Sportifs, en raison de vos relations intimes ou de votre entourage socio-professionnel, vous pouvez, à la suite d’une contamination passive, être contrôlés positifs sans avoir triché. Plusieurs exemples confirment ce mode de transmission involontaire. Décryptage.

« La triple peine » de la Suissesse pour une substance dont la contamination non intentionnelle est omniprésente dans de nombreuses activités en dehors du sport, sans que le compétiteur incriminé puisse se défendre avec des preuves; tout comme l’instance antidopage ne peut affirmer sur la seule base du contrôle positif qu’il y a eu triche intentionnelle.

Dopage ton histoire – Nous sommes tous dopés mais seuls les sportifs sont contrôlés – Chercher l’erreur

Par défaut

3e article de la saga « Tous dopés »

Ecrivains, intellos, penseurs, philosophes, scientifiques… comme les sportifs devraient passer au contrôle antidopage

En fichier joint (PDF) – Document exclusif et inédit : la saga des écrivains, intellos, penseurs, scientifiques sous l’influence de drogues du cerveau

Dopage ton histoire – Les politiques, comme les sportifs, devraient passer au contrôle

Par défaut

Pendant le confinement, certains s’inquiètent de la baisse des contrôles antidopage chez les sportifs alors que personne ne s’interroge sur les  »carburants » des politiques

Dopage ton histoire – Culturisme : on médicalise la performance depuis… 1922

Par défaut

Une image, une info

Dès 1922, la pub booste la médicalisation des « gros bras » : ces deux documents en témoignent

En ce qui concerne les ‘’gros bras’’ présents en 2017 sur la plus haute marche de la boîte, j’ai retrouvé une réclame de 1922 intitulée « La pharmacie des culturistes »  publiée dans l’ouvrage du Dr Marcel Didier « Culture physique et médecine ».

Même si les produits présentés n’ont rien à voir avec les stéroïdes anabolisants, testostérone en tête, l’hormone de croissance ou l’EPO, ils démontrent que la culture de la médicalisation de la performance n’est pas récente.

Dopage : le culturisme sur la plus haute marche du bilan des contrôles de l’AMA

Alors que dans le bilan des contrôles positifs publié par l’AMA le 19 décembre 2019, classant les spécialités sportives où le plus grand nombre de violations des règles antidopage a été constaté sont le bodybuilding suivi de l’athlétisme et du cyclisme, un podium sans surprise.