Punchline Dr de Mondenard

Par défaut

N° 49

Les Fédérations ne devraient pas avoir à sanctionner leurs propres licenciés. Ainsi, un prévenu devant les assises ne peut-être jugé par sa famille et les sanctions à son encontre sont prises par des magistrats professionnels et, éventuellement, un jury populaire dont on vérifie à l’avance qu’aucun des membres n’a un lien de parenté – même éloigné – avec l’accusé. En revanche, les instances sportives devraient être à cent pour cent dans des programmes de prévention. Or, de telles actions sont rarissimes…