Tour de France ton histoire – Pratiques dopantes du peloton : bilan très mitigé de Jean-Marie Leblanc (JML), 4e patron de l’épreuve

Par défaut

Un parcours personnel exceptionnel avec des conséquences très faiblardes sur la baisse du dopage

Une réflexion au sujet de « Tour de France ton histoire – Pratiques dopantes du peloton : bilan très mitigé de Jean-Marie Leblanc (JML), 4e patron de l’épreuve »

  1. Fratacci

    Article courageux et étayé à saluer. À l’époque de Lance Armstrong, j’étais effectivement troublé par les performances « stratosphériques  » de Lance qui explosait toutes les performances et tous les concurrents. À l’évocation du dopage lors des interviews, Jm Leblanc faisait avec aplomb cette réponse régulièrement indigente « Armstrong s’entraîne beaucoup  » -comme si les autres coureurs qui disaient avoir été dépassés par un avion dans les ascensions contre la montre – ne s’entrainaient pas.
    Je me souviens que le seul à tenter de rétablir la vérité était déjà le Dr de Mondenard.

Laisser un commentaire