Dopage – Vendée Globe : si les contrôles sont négatifs c’est tout d’abord qu’ils ne sont pas ciblés correctement mais aussi qu’ils ne détectent pas toutes les substances

Par défaut

A la suite de mon article publié le 9 février 2021 sur : Le Vendée Globe et les compétitions de voile ne seraient pratiqués que par des extraterrestres non contaminés par les médocs de la performance. Qui peut croire un tel bobard diffusé par la presse bretonne et l’historique médecin de la course?, certains ont mis en doute mes critiques et conclusions sur le dopage dans la voile et plus particulièrement dans les courses au large. Pour les sceptiques, voici une nouvelle analyse qui démontre sans ambages que le dopage peut être présent dans ce sport comme dans toutes les autres spécialités athlétiques. Assimiler un ou des contrôles négatifs à zéro dopage démontre l’ignorance abyssale de celui qui profère une telle ineptie. Ce n’est pas la voile en elle-même qui génère les éventuels tricheurs mais la COMPETITION. Que les farouches défenseurs de ce sport – athlètes, encadrement, médecins – ne veuillent pas le reconnaître montre l’étendue de… la naïveté ou plutôt de l’hypocrisie régnant dans ce milieu.

Les analyses biologiques effectuées à l’arrivée n’attrapent que les imbéciles, les imprudents ou les mal-conseillés.

En fichier joint : Voile et positive attitude – Auteurs des citations sur les pseudo-arguments tentant de démontrer sans convaincre les spécialistes que voile et dopage sont antinomiques!!!

Tour de France ton histoire – Des échappées du passé méconnues et d’autres plus récentes…

Par défaut

Pendant cette période où la Grande Boucle joue les rétros, c’est l’occasion de revisiter ses à-côtés, un sujet inépuisable pour un public passionné, de plus en plus attiré par les dessous des exploits des Géants de la Route.