COVID-19 – La chloroquine fait causer la presse à tort et à travers

Par défaut

Nous vous proposons l’histoire de deux champions cyclistes, Raphaël Geminiani et Fausto Coppi qui, lors d’une compétition en Afrique de l’Ouest, sont tous deux contaminés par un parasite provoquant le paludisme.

Le premier soigné à la Nivaquine (chloroquine) s’en sort mais le second traité à la cortisone ne peut être sauvé.

Cyclisme – Rayon lecture : « Coppi par Coppi » de Faustino Coppi et Salvatore Lombardo. Pourquoi l’un des auteurs, se disant « historien et auteur de plusieurs livres sur le cyclisme », se permet-il de manipuler les propos du campionissimo de Castellania ?

Par défaut
[publié le 5 juin 2017]

Avec les éditions Mareuil qui publient cet ouvrage, on est déjà habitué aux bouquins sur le vélo dont la réalité des faits rapportés laisse à désirer.

 

coppi par coppi

Coppi par Coppi, éd. Mareuil 2017

 

Vient de sortir en librairie un livre à  la gloire de Fausto Coppi, le géant des géants de la pédale, signé par son fils Faustino – qui avait cinq ans au moment de la disparition de son père – et du journaliste, professeur de l’histoire de l’art, Salvatore Lombardo « auteur de plusieurs livres sur le cyclisme« . En réalité, celui sur Fausto n’est que le deuxième. Ce qui m’intéresse quand je lis un livre sur un champion, c’est d’avoir des infos sur l’entraînement, la nutrition, les soins ; c’est-à-dire la vraie vie de ce champion et non des histoires romancées. Quelques exemples de faits  »tordus » par les auteurs.

 

Fausto Coppi 2

Fausto Coppi, Tour de France 1952 – Un morphotype fait pour pédaler : petit buste et grands segments

Coppi par coppi 1

Coppi par coppi 2

Coppi par coppi 3

Coppi par coppi 4

 

libre 1

 

 

libre 2

 

cop

 

libre 4

libre 5

libre 65