Paris-Roubaix 2022 – Lewis Askey sérieusement blessé au genou dès le km 105, continue jusqu’au vélodrome ou le mépris du corps érigé en méthode thérapeutique

Par défaut

L’Enfer du Nord et ses dérapages incontrôlés expose à de lourdes chutes provoquant dermabrasions étendues, contusions, plaies, fractures. Le jeune coureur Lewis Askey du Team Groupama-FDJ, grâce à son interview parue dans L’Equipe du 18 avril dernier, nous propose un bon exemple de l’absurdité de continuer la course malgré une plaie étendue et sanguinolente du genou gauche, pour terminer… 42e à 11’51 du vainqueur Dylan Van Baarle.

 

Tour des Flandres – Le morphotype d’un cador du Ronde bascule au décours des années 2000

Par défaut

Auscultation d’une épreuve plus que centenaire ayant vu le jour en 1913

Tous les  »plus » : les lauréats récidivistes, les plus grands, les plus lourds… et le portrait robot du probable lauréat 2021 établi à partir des vainqueurs des 104 éditions, de 1913 à 2020

Copyright : Dr Jean-Pierre de Mondenard

Cyclisme ton histoire – Quelques tractations financières supplémentaires

Par défaut

Destinées à maîtriser avec certitude les aléas du résultat

Faisant suite à un article publié sur ce blog le 20 avril dernier relatif à quelques arrangements dans le « money time » avec dans le premier rôle Felice Gimondi, plusieurs lecteurs se sont exprimés sur le sujet de la corruption au sein du peloton des Rois de la Pédale.

Pour l’occasion, nous complétons la saga des marchandages pour s’assurer au moins le podium avec comme préférence la plus haute marche