Blessure – Enfin L’Equipe n’écrit plus  »opération réussie » mais  »l’intervention s’est bien passée » !

Par défaut

Quand on sort du bloc opératoire et de la salle de réveil conscient, c’est que l’opération et l’anesthésie se sont déroulées correctement. Pour savoir si l’opération a réussi, il faut attendre plusieurs semaines et la reprise du sport au même niveau qu’avant la blessure ayant entraîné la réparation chirurgicale.

 

C’est la double fracture à la mâchoire de Romain Ntamack suite à un coup encaissé lors du match Stade Toulousain – Bordeaux-Bègles sur le terrain Ernest-Wallon dimanche 27 décembre, qui nous incite à relever le changement de formulation.

Blog JPDM – Autres liens sur les affirmations péremptoires de journalistes annonçant « Opération réussie »
  1. Dopage – Devoirs de vacances pour les Nuls – Rappel de quelques comportements moutonniers de la nature humaine : opération chirurgicale ‘’100 pour 100’’ réussie – publié le 22 août 2019
  2. L’Equipe – Natation – Metella « opéré avec succès » – Cette expression signifie exclusivement que l’athlète a passé le cap de l’anesthésie sans encombre. Quant à la réussite de l’acte opératoire, il va falloir attendre quatre à six mois. Les journalistes janvier de L’Equipe sont des adeptes habituels de la formule creuse : ‘’opéré avec succès’’ – publié le 08 janvier 2020
L’Equipe – Natation : Metella « opéré avec succès » – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)
  1. Cyclisme – « Opération réussie »… Invérifiable pour l’instant ! Dès la sortie du bloc ? Rien n’est sûr tant que l’on n’a pas repris le vélo en compétition. Selon l’oracle Gilles Simon, responsable des pages cyclisme à L’Equipe : ‘’Pauline Ferrand-Prévôt a été opérée avec succès de l’endofibrose de l’artère iliaque externe gauche’’. C’est l’anesthésie subie par Pauline qui a été un succès – publié le 11 janvier 2020
Cyclisme – « Opération réussie » – Invérifiable pour l’instant ! – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)
  1. L’Equipe ton histoire – ‘’Opération réussie’’ … ou qui s’est bien passée ? Cherchez la différence. Il arrive aussi que l’on ait droit à la formule creuse « opéré avec succès ». Sauf que cela ne veut pas dire que l’opération est une réussite mais plus banalement que le pilote espagnol Marc Marquez a bien supporté l’anesthésie et qu’il a pu saluer sa famille au retour dans sa chambre – publié le 22 juillet 2020
L’Equipe ton histoire – « Opération réussie »… ou qui s’est bien passée ? Cherchez la différence – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)
  1. Chirurgie – Moto GP – Marc Marquez, de Charybde en Scylla… Déjà trois interventions chirurgicales sur le bras droit du motard. Et pourtant L’Equipe nous avait vanté son « opération réussie » dès la première, le 21 juillet ! Si l’on en croit les habitudes du quotidien du sport, chaque acte chirurgical est forcément un succès. Quelle est la légitimité de ses collaborateurs pour donner leurs avis sur un tel sujet ? A la date du 07 décembre, le bilan est lourd, très lourd pour le sportif et n’a rien à voir avec l’optimisme béat du journaliste de L’Equipe aux compétences médicales extraplates. La fatalité n’a rien à voir avec la ‘’cascade’’ d’opérations subies par Marquez – publié le 07 décembre 2020
Chirurgie – Moto GP : Marc Marquez, de Charybde en Scylla… – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)

Dopage – Higénamine : deux poids, deux mesures. Un footballeur, Mamadou Sakho, testé positif à ce bêtastimulant est relaxé avec « les excuses financières » de l’Agence mondiale antidopage !

Par défaut

En revanche, un basketteur indien – Satnam Singh Bhamara ayant exercé en NBA – testé positif à la même molécule, est mis à la porte des parquets pendant deux ans, jusqu’au 18 novembre 2021.

Rugby – Changement d’époque : Jean Massare, international en 1945-1946, pourrait-il jouer en 2020 en Fédérale 1 ? Pas sûr !

Par défaut

Pour tenter de résister aux impacts du jeu moderne, il faut des corps capitonnés de muscles hypertrophiés

Le témoignage sur sa pratique est une contribution éclairante sur l’évolution traumatisante du gabarit et de l’athlétisation des acteurs de l’ovalie actuelle.

Dictionnaire du Dopage – Le ginseng

Par défaut

La racine protée aux vertus sportives aussi vastes qu’anciennes

Selon le rugbyman Christian Labit, le Stade Toulousain des années 2000 – avant les grands matchs – carburait au… ginseng. Il en témoigne dans L’Equipe du 28 décembre :

Rugby – En ovalie, il n’y a pas que les coups de tête et les plaquages cervicaux qui tuent. Même pendant une retraite paisible, les risques existent !

Image

retraite : faire un footing-jogging, un parcours pédestre pour tirer du gibier, assister à un match dans un stade ou devant sa télé, ce n’est pas forcément bon pour le palpitant des ex-compétiteurs de la France quinziste.