Rugby – La musculation à haute dose plombe les biceps des gros bras de l’ovalie

Par défaut

Les instances médicales et sportives de la Fédération française de rugby ont-elles pris le problème à  »bras le corps » ?

Depuis le début des années 2000 et l’intensification du professionnalisme des adeptes du raffut, du tampon, du déblayage et autre chamboule-tout, la rubrique de la casse des corps s’est enrichie d’une nouvelle pathologie : la rupture distale du tendon du biceps brachial. Jusqu’alors, cette lésion était rarissime, voire inconnue.

Laisser un commentaire