Rugby – La musculation à haute dose plombe les biceps des gros bras de l’ovalie

Par défaut

Les instances médicales et sportives de la Fédération française de rugby ont-elles pris le problème à  »bras le corps » ?

Depuis le début des années 2000 et l’intensification du professionnalisme des adeptes du raffut, du tampon, du déblayage et autre chamboule-tout, la rubrique de la casse des corps s’est enrichie d’une nouvelle pathologie : la rupture distale du tendon du biceps brachial. Jusqu’alors, cette lésion était rarissime, voire inconnue.

Transgenre – Un nageur de compétition, en changeant de sexe – malgré un traitement freinateur de testostérone – conserve un avantage sensible sur les nageuses nées femmes

Par défaut

Les instances doivent revoir leur copie pour que le processus de transition ne laisse pas une domination excessive aux femmes transgenres

PARADOXE – Alors que les autorités sportives mondiales pourchassent depuis des décennies le dopage hormonal exogène, là, avec le cas de Lia Thomas qui a changé de sexe, elles légalisent – malgré une opération pour le moins non naturelle – la supériorité du passé hormonal endogène masculin de Will qui a forcément laissé en héritage des atouts morphologiques, biologiques et physiologiques à Lia, la nouvelle ondine des bassins. Au motif du  »tout inclusion », on bafoue morale et surtout éthique sportive.

Cyclisme – Wout Van Aert opéré de l’appendicite le 9 mai déclare forfait pour le Critérium du Dauphiné prévu du 30 mai au 06 juin

Par défaut

Une appendicectomie banale est-elle une intervention lourde chez un cycliste de compétition ? Décryptage

Wout Van Aert, vainqueur de Milan-Sanremo 2020
Article et illustrations : copyright Blog Jean-Pierre de Mondenard