Tour de France 2021 – Bilan exclusif et calibré de la 108e édition. « Les chiffres JPDM » – Un plus pour analyser et comprendre la Grande Boucle, monument n° 1 du cyclisme international

Par défaut

Selon la formule de Mark Twain, il existe trois sortes de mensonges : « Les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques ». Etant complètement d’accord avec cette métaphore, je ne crois qu’à mes propres chiffres, résultats d’une trentaine d’années de recherches, compilations et mises à jour au quotidien avec le concours efficace de Philippe Fetter comme équipier de luxe. 

A la fin de cette 108e édition du Tour, alors que les faits sont encore  »chauds », je vous invite à une prolongation sur les chiffres remarquables de cette Grande Boucle 2021 qui a vu la victoire de Tadej Pogacar, le Cannibale des Balkans, un géant de la Route superdoué, précoce et au panache emballant.

Une réflexion au sujet de « Tour de France 2021 – Bilan exclusif et calibré de la 108e édition. « Les chiffres JPDM » – Un plus pour analyser et comprendre la Grande Boucle, monument n° 1 du cyclisme international »

  1. Perrot

    Merci Docteur pour vos statistiques,
    je me permet un complément, sauf erreur de ma part, T. Pogacar est, et d’assez loin, le plus jeune des doubles vainqueurs du tour de France, ce qui renseigne de son talent, et devrait faire taire les accusateurs sans preuve.
    Comme vous le dites, la nutrition, le matériel, la physiologie des coureurs ont beaucoup évolué. Cela n’enlève pas 100% des risques de faire encore de mauvaises découvertes après coup, mais il faut laisser le bénéfice du doute à ce jeune talent.
    Si je ne m’abuse aussi, cela fait très longtemps qu’on a pas eu de tels écarts. Je ne parle pas du dauphin, mais le 20ème à 1 heure, c’est peu fréquent.
    Bien à vous
    Christophe Perrot

Laisser un commentaire