Marathon olympique – Pour un transfert aux… Jeux d’hiver

Par défaut

En raison des conditions climatiques de course régulièrement défavorables aux mois de juillet et d’août, faut-il interdire cette épreuve de fond aux Jeux olympiques d’été et la transférer aux Jeux d’hiver ?

Dictionnaire du dopage – La Ritaline et les pipéridines (fiche actualisée)

Par défaut

La gymnaste américaine Simone Biles, grâce à une AUT (Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques) accordée par l’AMA pour ce genre de produit (méthylphénidate, proche parent des amphétamines) a engrangé quatre médailles d’or aux Jeux olympiques de Rio en 2016. Alors que l’AMA a été piratée, une information délivrée par les hackers russes faisaient état de cas de dopage masqué par la Fédération américaine. Simone Biles, dont le nom apparaît dans le message, a tenu clarifier la situation.

Jeux olympiques d’hiver – Boosteurs de performance : le salbutamol norvégien toujours en tête devant une nouvelle venue, la bière sans alcool allemande

Par défaut

Mise à jour le 24 février 2018, 12h50sans-titre11

norvège

Les Norvégiens, ici la délégation lors de la cérémonie d’ouverture, avec 52 spécialités différentes de médocs et surtout 6000 doses de Ventoline dans leurs bagages, sont hyper confiants pour engranger un maximum de médailles. Un grand merci pour eux aux AUT, à l’AMA et au CIO

 

aaa

13

alcool

Publicité d’une bière sans alcool parue dans le magazine L’Equipe du 17 juin 2017

 

 

14

réf blog

affiche

Ce n’est pas d’hier que les revues sportives font de la pub pour l’alcool. Ici, l’hebdo Match du 22.12.1938 qui a pris la suite de Match L’Intran et deviendra Paris-Match le 26 mars 1949

 

Paris 2024 – « Grand oral » de la France devant les membres du Comité international olympique à Lausanne. Des mots, toujours des mots.

Par défaut

Le président de la République, Emmanuel Macron, a pris la parole pour défendre la candidature de Paris  aux JO 2024.

Pour lui : « … les valeurs de l’olympisme sont les valeurs de la France »

Faut-il donc comprendre que notre pays doit montrer l’exemple dans :

  • La triche (des athlètes, des dirigeants, des décideurs en tous genres)
  • La corruption (des athlètes, des dirigeants, des décideurs en tous genres)
  • Le dopage (des athlètes et avec la bénédiction de leur entourage)
  • L’atteinte à l’intégrité et à la santé des enfants par l’entraînement intensif ?
  • Les magouilles diverses pour atteindre l’objectif fixé (récolter plus de médailles que le voisin) ?

Mr le Président, votre culture sportive doit être certainement très sommaire pour oser de tels propos, ignorant à la fois le passé du CIO et celui de notre pays.

Non, l’embellie espérée mais absolument pas certaine de ‘’l’économie’’ à travers les Jeux olympiques, n’autorise pas à la fois les belles paroles creuses ainsi que toutes les compromissions avec la ‘’bande de Lausanne’’.

 

SWITZERLAND OLYMPIC BID PARIS

Emmanuel Macron et Thomas Bach, président du CIO

Au final, Emmanuel Macron a le même discours marketing que ses prédécesseurs. Dommage, on espérait un changement.