Conduite dopante – Football : le Viagra n’évite pas la débandade de l’Argentine face à la Bolivie

Par défaut
[publié le 30 mars 2017]

Nous rappelions récemment que le team Sky avait testé le Viagra® en 2010 au début de son activité dans l’UCI Pro Teams.

Aujourd’hui, 30 mars, L’Equipe nous apprend que l’Argentine de Léo Messi a tenté de se qualifier pour le Mondial 2018 en prenant la pilule bleue losangique.

Le staff de l’Albiceleste a justifié la prise de ce ‘’gain marginal’ médicamenteux pour compenser l’hypoxie d’altitude due aux 3 600 m de La Paz, lieu de la rencontre entre la Bolivie et l’Argentine. Rappelons que le sildénafil (Viagra®) améliore la fonction respiratoire (vasodilatation pulmonaire sélective) et accélère l’adaptation à l’altitude. Visiblement, cela n’a pas suffit à Messi et à ses coéquipiers.

Résultats Bolivie-Argentine (+ Viagra® + 02) = 2 – 0.

Comme le conclue avec humour le quotidien sportif : « Des précautions insuffisantes pour éviter la débandade ».

Bémol : on ne sait pas quels sont les gains marginaux absorbés par La Verde (surnom de l’équipe nationale de Bolivie).

 lequipe

 L’Equipe, 30 mars 2017

 

Pour en savoir plus sur le Viagra®, consulter le sujet sur ce thème publié sur le blog le 19 mars.

 

Euro – Le Guronsan, l’arme des Bleus contre l’Allemagne de Manuel Neuer, Mesut Ozil et Thomas Muller ?

Par défaut

La quotidien Sport Bild affirme que les Bleus de Deschamps, pendant la demi-finale de l’Euro 2016 contre la Nationalmannschaft (2-0 le 7 juillet), ont carburé au Guronsan.

GURONSAN

Une boîte de Guronsan contient deux tubes de 15 comprimés chacun

Un reporter du quotidien allemand fonde son accusation sur une photo qu’il a prise dans le vestiaire où ont transité les joueurs français. On y voit un tube de cette substance. Ce médicament antifatigue est connu de la planète sportive depuis 1963. En raison de la présence de caféine (50 mg par comprimé), il a figuré sur la liste rouge de 1982 à 2004. Il en a été retiré non en raison de son inefficacité sur la performance mais parce que le sponsor n° 1 du sport mondial s’appelle… Coca-Cola (la boisson contient de la caféine).

En résumé : la caféine, qui n’est donc plus sur la liste des interdictions de l’AMA depuis 2004, l’est toujours sur une liste de surveillance afin d’en apprécier le mésusage sportif sans pour autant exposer le consommateur à une sanction.

–       Prendre du Guronsan pour jouer au foot s’apparente à une conduite dopante

–       L’amélioration des performances par la caféine a été prouvée par des études scientifiques néo-zélandaises : détente verticale, précision du tir, vitesse de la mise en action.

Rien ne prouve que ce soit Hugo Lloris et ses partenaires qui ont consommé le Guronsan mais en observant le calme de Deschamps et de ses adjoints, il est peu probable que le staff en ait pris.

DESCHAMPS BANC

Didier Deschamps et Guy Stephan sur le banc

Mais la présence du Guronsan dans le vestiaire témoigne forcément qu’il a servi lors de cette demi-finale. On doute que Noël Le Graet, président de la FFF, va diligenter une enquête….

Pour rappel, quand Jean-Pierre Papin jouait à Marseille, il consommait six comprimés avant de pénétrer sur le terrain !

Jean Pierre papin

Jean-Pierre Papin, à l’OM de 1986 à 1992