Dopage – Team Sky : l’étau se resserre sur le médecin, le manageur et l’équipe lauréate de sept Tours de France entre 2012 et 2019

Par défaut

Bradley Wiggins au secours du Dr Richard Freeman

En se faisant l’avocat du médecin de la Sky en poste de 2009 à 2017, le lauréat du Tour 2012 espère ainsi se dédouaner lui-même de la suspicion de dopage qu’il trimballe comme une grosse casserole depuis qu’il a bénéficié – avant chaque grand Tour (France : 2011, 2012; Italie : 2013) – d’un coup de pouce injectable à base d’un puissant corticoïde. Bradley Wiggins qui, apparemment, en connaît un rayon sur les médocs de la performance qui rendent positifs ou non, défend la thèse du Dr Richard Freeman dans un podcast publié par la version anglaise d’Eurosport :

BLOG JPDM – Liens sur la suspicion légitime de dopage dans l’équipe Sky, notamment à l’encontre de ses leaders Wiggins et Froome.

  1. Geert Leinders, médecin de la Rabobank, de Rasmussen puis de la Sky de Froome de 2010 à 2012 fait partie de la liste noire de l’AMA – publié le 11 juillet 2016

Tour de France – Geert Leinders, médecin de la Rabobank de Rasmussen puis de la Sky de Froome de 2010 à 2012, fait partie de la liste noire de l’AMA – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)

  1. Doit-on retirer le titre de lauréat du Tour 2012 à Bradley Wiggins pour Autorisation d’usage thérapeutique (AUT) de complaisance. Explications. Il a reçu des injections de corticoïdes (trimacinolone) – substances prohibées par le Code mondial antidopage – au prétexte qu’il serait asthmatique. En réalité, et classiquement, cette affection respiratoire chronique est traitée par des corticoïdes inhalés ou en comprimés et non par la triamcinolone injectable invoquée. – publié le 19 septembre 2016

Doit-on retirer le titre de lauréat du Tour 2012 à Bradley Wiggins pour Autorisation d’usage thérapeutique (AUT) de complaisance . Explications – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)

  1. L’Equipe et Le Monde toujours aussi incompétents sur le dopage ! Dans L’Equipe du 20 décembre et Le Monde de la veille, on a droit à la même erreur concernant le mystérieux paquet reçu par Bradley Wiggins lors du Dauphiné 2011. Selon le manageur de l’équipe Sky, Dave Brailsford : « Richard Freeman [le médecin de l’équipe Sky] m’a dit que c’était du Fluimicil, un décongestionnant nasal, autorisé par l’Agence mondiale antidopage » a précisé le dirigeant – publié le 20 décembre 2016

L’Equipe et Le Monde toujours aussi incompétents sur le dopage ! – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)

  1. Contre-enquête – Dopage – Sky (Wiggins, Froome) versus US Postal (Lance Armstrong) : bonnet blanc et blanc bonnet…Le 2 mars 2021, on va enfin savoir si la Sky-Ineos doit rendre ses maillots jaunes acquis grâce à des gains illicites associant corticostéroïdes (triamcinolone injectable) et testostérone (patchs). Les auditions et plaidoiries se sont éternisées en 2020 pour cause de pandémie à la Covid-19 – publié le 04 janvier 2021

Contre-enquête – Equipe Sky (Wiggins, Froome) versus équipe US Postal (Lance Armstrong) : bonnet blanc et blanc bonnet – Docteur Jean-Pierre de Mondenard (dopagedemondenard.com)

 

Tour de France ton histoire – Hommage à Bernard Guyot qui vient de s’échapper le 01 mars 2021

Par défaut

Nous avons retrouvé dans nos archives une photo insolite que nous vous proposons. Elle date de 1966 et montre, souriants, deux cyclistes amateurs au palmarès long comme le bras qui vont franchir le Rubicon en 1967 pour Bernard à gauche) et en 1968 pour Claude, son cadet de quatorze mois (à droite)

Article et illustrations : copyright Dr Jean-Pierre de Mondenard