Athlétisme (sprints, lancers, épreuves combinées, courses de demi-fond, marathons…) et positive attitude

Par défaut

stop-athletisme

De longue date, plus personne parmi le public ne croit que le sport numéro un des Jeux olympiques n’est épargné par le dopage.

Les témoignages recueillis notamment parmi les anciens champions et les dirigeants fédéraux, tous appartenant au milieu des joutes athlétiques, montrent bien que dès le départ ils ont essayé d’adopter la méthode Coué en minimisant le fléau et, pour certains mêmes, de vouloir faire passer les stéroïdes anabolisants pour des vitamines.

athletisme-positive-attitude

 

Idée reçue : le dopage est inefficace… (2e partie)

Par défaut

Dans le premier texte sur ce thème, nous avions présenté les tenants du dopage ne modifiant pas la hiérarchie sportive, ou très peu.

Dès 2000, dans un ouvrage de référence « Dopage, l’imposture des performances », j’avais dénoncé l’idée reçue consistant à croire sans nuance à la nullité des pilules d’énergie. Les lignes suivantes qui sont extraites de ce livre démontrent que le dopage influence positivement le résultat des compétitions.

L'IMPOSTURE DES PERFORMANCES Lire la suite

Idée reçue : le dopage est inefficace…

Par défaut

L’affaire du meldonium – produit considéré comme dopant depuis le 1er janvier 2016 par les experts de l’AMA – relance l’éternel débat de l’inefficacité du dopage exclusivement par les concernés : l’inventeur et les consommateurs épinglés.

MILDRONATE

Après les dirigeants russes venus au secours de la tenniswoman Sharapova, c’est Ivars Kalvins le créateur du meldonium en 1975 qui défend son bébé thérapeutique auprès du journaliste de l’AFP : « C’est le médicament cardiovasculaire le plus sûr dans le monde. S’ils veulent dire que c’est un améliorateur, il devrait y avoir une preuve clinique mais ça n’existe pas. La raison de l’interdiction, ce sont les Jeux olympiques qui approchent. Certains athlètes doivent être exclus de la compétition. » Par ailleurs, il estime que la mise en liste rouge du meldonium a été décidée par l’Agence mondiale antidopage pour se débarrasser des athlètes russes.

On connaît le refrain depuis Lance Armstrong qui affirmait dans les conférences de presse que le laboratoire antidopage français lui en voulait parce qu’il était américain. Une défense pas très convaincante mais que le père du meldonium reprend à son compte.

Pour vous aider, lecteurs de ce blog, à vous faire une opinion, voici une liste non exhaustive des tenants de l’inefficacité du dopage. Pour la majorité, on devine facilement pourquoi ils sont dans ce camp, notamment les sportifs et les médecins ; les premiers pour ne pas dévaloriser leurs performances, les toubibs pour en dissuader l’usage. Or, de nombreux arguments battent en brèche l’inefficacité. Nous les présenterons dans un deuxième temps.

IDEE RECUE – LE DOPAGE EST INEFFICACE

 

 

 

Lire la suite