Dopage – Il y a 23 ans, le salbutamol, avec le contrôle positif de Miguel Indurain, avait déjà défrayé médiatiquement la chronique

Par défaut

Retour sur une molécule très prisée des sportifs d’endurance à fortes exigences ventilatoires.

Texte publié dans Le Figaro du 11 septembre 1994

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s