La petite phrase : pour parler correctement des médicaments…

Par défaut

Journalistes, rédacteurs, auteurs de livres, écrivains pour parler correctement des médicaments – qu’ils soient dopants ou pas – il faut les prescrire à des malades ou des sportifs. Autrement dit, il faut être un médecin praticien.

En clair, sur le thème des effets des médicaments, un journaliste doit ouvrir les guillemets afin de faire réagir un médecin praticien ou éventuellement un consommateur (malade ou sportif).

UN MEDICAMENT