2 réflexions sur “Cyclisme : ça va surchauffer sur les routes…

  1. Dans une déclaration que je n’ai pas retrouvé, Jacques Anquetil se targuait de boire très peu et moins que ses adversaires, comme une preuve supplémentaire de son mental hors-normes. Docteur de Mondenard, avez-vous lu cette interview qui contrevient à tous les conseils actuels, indiquant à juste titre les risques à ne pas s’hydrater correctement ?

    J'aime

    • Jacques Anquetil comme tous les cyclistes de sa génération a été bercé par l’aphorisme erroné du milieu datant du début des compétitions cyclistes : ne boit pas à l’effort, ça coupe les jambes.
      Dès son premier Tour en 1957, il est quasiment le seul à n’avoir aucun bidon fixé au guidon, sa monture était munie d’un seul bidon sur le tube oblique. En revanche, en 1970, Bernard Thévenet lors de sa victoire à La Mongie, a encore un bidon au guidon. Dès 1971, plus aucun vélo du Tour de France ne comportera cet accessoire fixé au ‘’volant’’. Pour en revenir au Normand.
      Par ailleurs, le quintuple lauréat du Tour exerçait à la grande époque des amphets, des stimulants du SNC qui limitaient la soif pendant l’effort et l’augmentaient après.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s