3 réflexions sur “Cyclisme – Le conflit Jalabert-Fourcade sur la présence du premier, ancien dopé à l’EPO, comme consultant cyclisme de France Télévisions, revient au-devant de la scène

  1. Henri Fargues

    Pas d accord avec vous .A vous lire il n y a que les cyclistes qui se dopent .Les saisies de poches de sang trouvées en Espagne incriminaient d autres sportifs mais seuls les cyclistes ont été sanctionnés.
    Le problème du dopage en ski de fond est.le même qu en vélo lce sport étant moins médiatique à été épargné par les médias de plus comme un français gagnait!!!!
    Faire du vélo pour son plaisir ou en êntrainement pour le ski de fond n a rien à voir avec la compétition

    J'aime

  2. Une lecture au premier degré…

    Dans l’article consacré à la polémique entre Jalabert et Fourcade, ce sont les pseudo-arguments du Panda du Tarn et non le sport cycliste qui sont stigmatisés.
    Depuis cinq décennies, je dénonce le dopage dans tous les sports, des plus durs aux plus cérébraux. Le ski de fond compris.
    La triche – comme le mensonge – étant consubstantielle à l’homme, aucun sport n’est épargné. Il y a des Fédérations plus puissantes que d’autres pour masquer la fraude. J’ai déjà écrit plusieurs articles sur le dopage dans le ski de fond, mais surtout il n’y a pas besoin d’être cycliste professionnel pour comprendre que quelqu’un (Laurent Jalabert en l’occurrence) qui s’est injecté de l’EPO pour grimper dans la hiérarchie du peloton, a transgressé les règles.
    J’ai beaucoup plus de respect pour Christophe Bassons, un autre Tarnais, qui lui a refusé de tomber dans l’imposture du dopage.
    Je vous suggère de relire mon article à tête reposée, sans passion excessive.

    J'aime

  3. SEBASTIEN VACHER

    Je ne savais pas que l’UCI prônait, dans son règlement, de proscrire la présence d’ex-dopés dans le milieu du cyclisme.
    Je milite à mon niveau pour un grand nettoyage, qui aurait aussi pour avantage de limiter la reproduction des pratiques dopantes, et la perpétuation de comportements de voyous.
    Il est aussi totalement anormal et immoral, à mon sens, que tous ces anciens dopés, repentis ou non, continuent de retirer les fruits de leurs tricheries, bien des années après, et soient toujours traités comme des exemples de sportifs, et continuent de surfer sur leur aura sportive. Et la liste est longue …les sponsors et les instances dirigeantes ayant une grosse part de culpabilité dans cet état de faits.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s