Cyclisme – Saison 2016 – Alberto Contador s’est trouvé seul contre tous, ses équipiers la jouant perso ou préférant se mettre au service des sprinteurs maison Sagan ou Bennatti

Par défaut

 

contador

Alberto Contador

 

 En 2016, chaque fois qu’il se trouvait en zone stratégique, avec les autres cadors qui jouaient la gagne (Froome, Quintana, Chaves, etc.), Alberto Contador se retrouvait seul, sans équipiers, à l’inverse de la Sky, de la Movistar ou d’Orica.

Son abandon lors de la 9e étape du dernier Tour de France est bien sûr dû en partie à ses chutes en début d’épreuve mais surtout au fait que ses principaux lieutenants le Polonais Rafal Majka et le Tchèque Roman Kreuziger, la jouaient perso. Le premier postulait pour une victoire d’étape, quant au second toute son énergie était concentrée pour faire un top 10 au général.

 

kreuziger

Roman Kreuziger

 

En plus d’autres équipiers de la Tinkoff  protégeaient Peter Sagan pour les victoires d’étape.

 

sagan

Peter Sagan

 

Dans le dernier Tour d’Espagne, rebelote. Des équipiers moins forts, souvent absents dans le dernier col décisif tandis que lors des étapes plates les rouleurs de l’équipe au maillot fluo jaune étaient au service de Daniele Bennatti pour les sprints.

Rappelons que la Sky et la Movistar ont copié la méthode Armstrong où tous les sélectionnés sont au service d’un leader exclusif. Des sprinteurs comme Edvald Boasson Hagen ou Mark Cavendish – quand ils couraient le Tour de France pour l’équipe britannique – n’avaient aucun équipier à leur disposition pour leur emmener l’emballage final.

Pour cette raison, le Norvégien et le Britannique n’ont pas fait de vieux os dans l’équipe dirigée par Dave Brailsford.

 

lequipe-contador

L’Equipe, le 13 septembre 2016

 

Si le Pistolero veut remonter sur le podium d’un grand Tour, voire le remporter, il a intérêt à être vraiment le patron de son équipe qui doit être complètement à sa botte.

Aujourd’hui, dans les grands Tours, pour remporter des étapes au sprint, il faut avoir un train top niveau et, pour le général, des lieutenants en nombre capables d’accompagner le leader dans les arrivées en altitude quasiment jusqu’à la flamme rouge.

 

POST-IT

 Selon le quotidien L’Équipe, en 2017, Peter Sagan portera les couleurs de l’équipe allemande Bora-Hansgrohe. Curieusement, on trouve dans ses bagages Rafal Majka et Roman Kreuziger, les deux ex-lieutenants d’Alberto Contador, probablement pour  services rendus… au Slovaque lauréat de quatre étapes sur la dernière Grande Boucle.

Il y a certainement plus de complicité entre un Polonais, un Tchèque et un Slovaque qu’avec un Espagnol.

Pour la prochaine saison, le Pistolero devra effectuer un casting pointu pour mieux choisir ses aides de camp afin qu’ils soient rouleurs, bons grimpeurs et FIDÈLES.

Publicités

Une réflexion sur “Cyclisme – Saison 2016 – Alberto Contador s’est trouvé seul contre tous, ses équipiers la jouant perso ou préférant se mettre au service des sprinteurs maison Sagan ou Bennatti

  1. Guillaume

    C’est certain que sur la dernière vuelta, à part Trofimov sur la fin, il n’a pas eu une grand aide.

    Quant à Cavendish en 2012, il apportait même des bidons si je me souviens et commençait à rouler au début des cols…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s