La face  »cachets » de la voile – Le milieu se dévoile a minima… (suite)

Par défaut

les-regates-de-paul-dufy

Les régates de Paul Dufy

Comme l’affirme Jacques Rogge, l’ancien président belge du Comité international olympique (CIO) et qui a disputé trois fois les Jeux en catégorie Finn en 1968, 1972 et 1976 : « Tous les sports sont affectés par le dopage. Aucun ne peut dire le contraire » et il ajoute en s’exprimant à propos de la voile : « Pour la crédibilité de la compétition, il faut des tests antidopage. »

Effectivement, si ces tests étaient efficaces et imparables, cela serait l’idéal dans un mode parfait. Mais ce n’est pas le cas. C’était l’argument de toute une ribambelle de sportifs suspectés de frauder tout en étant jamais testés positifs (Lance Armstrong, Richard Virenque, Marion Jones, Bjarne Riis, François Pienaar, André Agassi).  Rappelons qu’il n’y a aucune raison (physiologique, morphologique, technique, tactique ou mentale) qui ferait que le dopage serait inopérant chez les skippers, régatiers, navigateurs.

voilier-2

Les drogues de la performance améliorent le rendement humain et donc aident à beaucoup mieux supporter les contraintes physiques et mentales imposées par la course au large.

Nous nous intéressons depuis des décennies au dopage dans tous les sports. Ainsi nous vous proposons un florilège de témoignages de gens du milieu de la voile s’exprimant sur le fléau n° 1 de la compétition en tout genre.

On peut classer l’ensemble des intervenants en quatre catégories :

  1. Les naïfs-ignorants
  2. Les hypocrites-menteurs-en conflit d’intérêt
  3. Les pseudo-experts
  4. Les sans langue de bois-témoins à charge

 

2017 – La compétition à 4 vitesses sous le contrôle bienveillant de l’Agence mondiale antidopage (AMA) 

A l’inverse des automobiles, la plus rapide est la 1 devant la 2, la 3 et la 4

 1 – Substances indétectables : EPO génériques, transfusions autologues, certains anabolisants, etc.

2 – Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) : glucocorticoïdes, salbutamol

3 – Programme de surveillance de l’AMA (Liste jaune : substances en liberté surveillée n’exposant ni à un contrôle positif ni à une sanction) : caféine, nicotine, tramadol

4 – Borderlines : dopants non listés (Actovegin®, Néoton®, Viagra®, etc.)

 

citations-voile-sports-nautiques

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s