2 réflexions sur “Tour de France ton histoire – Mondialisation de la Grande Boucle : on est encore loin du compte

  1. Annichini Olivier

    Remarquable travail. Cela dit, quand Abdel Kader Abbes participe en 1936 au Tour, l’Algérie, c’était encore la France, et Abdel un coureur français. Question : y a-t-il eu des coureurs algériens depuis l’indépendance du pays ?
    La catégorie Grande-Bretagne est à prendre avec des pincettes : car vous évoquez aussi l’Ecosse et le pays de Galles (et pas l’Angleterre), pourtant tous membres de la GBR : aux JO athlètes écossais et gallois (et anglais) sont étiquetés GBR.
    Amitiés

    J'aime

  2. Commentaires Dr JPDM – En 1936, Abdel Kader Abbes était algérien. Son cas est comparable au sud-coréen de naissance (sous tutelle japonaise au moment des Jeux) Sohn Kee-Chung lauréat du marathon olympique 1936 à Berlin sous les couleurs nippones. Ce dernier pays n’a jamais voulu restituer le titre au bilan des Sud-Coréens.
    A ma connaissance depuis l’indépendance en 1962, aucun Algérien n’a pris le départ du Tour.
    L’Angleterre apparaît en 1937 avec Bill Burl et Charlie Holland (voir tableau paru dans le blog le 5 juillet 2019).
    Effectivement, aux Jeux olympiques, l’Ecosse et le Pays de Galles sont intégrés à la Grande-Bretagne. En revanche, pour la Coupe du monde de foot ou de rugby, ces deux nations participent de façon distincte comme l’Angleterre.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s