« Ne marche pas quand il fait chaud »…

Par défaut

En réalité, c’est l’association effort physique-chaleur et amphets qui provoque les ratés du moteur !

Qualifié par les experts comme étant le meilleur grimpeur de l’histoire de la Grande Boucle, le Luxembourgeois Charly Gaul adorait le froid, la pluie et… les amphétamines. Ces dernières le terrassaient lorsqu’il faisait chaud et le sublimaient lorsque la froidure s’abattait sur la course.

Lire la suite