Cyclisme – L’Equipe, comme d’hab, se plante sur les blessures ! Le rédacteur confond la région pertrochantérienne avec la tête fémorale

Par défaut
[publié le 14 février 2017]

Lors du Trophée Laigueglia couru le 12 février, le sociétaire de Fortuneo-Vital concept, Kevin Ledanois, chute et se rompt l’extrémité supérieure du fémur droit. Il est indiqué qu’il souffre d’une fracture pertrochantérienne, autrement dit de la tête du fémur.

 

ledanois

L’Equipe, 13 février 2017

 

Quand on n’a aucune compétence médicale, IL VAUT MIEUX S’ABSTENIR DE JOUER AU SACHANT. La fracture pertrochantérienne concerne les deux apophyses (protubérances osseuses) situées à l’extrémité supérieure du fémur. La tête du fémur, c’est la partie sphérique s’articulant avec le cotyle (hanche) située à plusieurs centimètres du massif trochantérien.

L’illustration jointe permet de faire la différence.

extremite-sup-du-femur

En général, en raison du mécanisme de la chute – contact direct du massif trochantérien – c’est ce dernier qui prend l’impact. La tête est plus rarement touchée.

EN TOUT CAS CE SONT DEUX ZONES ANATOMIQUES DIFFÉRENTES.

thevenet-2

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s