RUSSIE – Contribution MAJEURE au dopage depuis… 64 ans

Par défaut

Alors que des témoignages accablants recueillis par la Commission d’enquête de l’Agence mondiale antidopage (AMA) démontrent bien que le dopage est une institution en Russie, les services du procureur général de ce pays s’insurgent, enquête interne à l’appui. « Le rapport Pound sur le dopage ne contient pas l’ombre d’une preuve ». Les résultats de « l’investigation » des Russes ont été transmis à la commission spéciale de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) le 15 février dernier.

RUSSIE

En fait, du côté de Moscou et de ses environs, le seul objectif est d’aller aux Jeux olympiques de Rio et non d’affronter la triche biologique organisée par les dirigeants (responsables politiques, entraîneurs, médecins). Si le CIO, l’AMA, l’IAAF croient un seul instant que les Russes vont faire le ménage, ils se mettent le doigt dans l’œil !!!

Rappelons que depuis les JO de 1952 et leur apparition sur la scène sportive internationale, les Soviétiques, jusqu’en 1993, et ensuite sous la bannière russe, ont contribué efficacement à enrichir la pharmacie dopante du monde sportif.

Substances et méthodes de dopage inventées par les Soviétiques et les Russes (*) 

Année      Substance/Méthode                         Liste rouge (date d’interdiction)
1952     testostérone                              1982
1952     athlètes hermaphrodites     
            (« fausses » femmes)                 1966
1960     Ginseng (plante stimulante)     non
1963     chambres barométriques            non (mais controversé)
(ascension à 4 000 m d’altitude  sans bouger de son lieu d’entraînement)
1968     électrosimulation (force musculaire)        non (mais controversé)
1970     électrostimulation du  cerveau (stimulant)  non (mais controversé)
1972     mélange de caféine et de nicotinamide         1982 à 2004
1973     Vitamine B15                                                               non
(acide pangamique qui augmente la résistance à la fatigue)
1980     Eleutherocoque (plante stimulante)                non
1991     Mésocarbe (stimulant)                                         1991
1996     Bromantan (stimulant et masquant)              1997
1998     Carphédon (stimulant)                                        1998
2003     Mildronat (modulateur métabolique)            2016
2004     gaz Xénon et Argon (augmentent les globules rouges) 2014
(*) mais la liste n’est probablement pas exhaustive vu l’omerta qui entoure toutes les pratiques dopantes
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s