Punchline Dr JPDM

Par défaut

N° 59

Dès 1941, le Pr Victor Demole, de Lausanne, se révolte contre le remboursement des fraismédicaux dus aux effets collatéraux des drogues de la performance : « Si le dopé se blesse ou tombe malade par l’effet du poison (doping), il se fera soigner aux frais de l’Assurance accidents ou maladie. C’est là une tromperie de plus. Les sociétés intéressées sont en droit de refuser leurs prestations. »

maladie

Aujourd’hui, rien n’a changé ! Les sportifs professionnels, notamment ceux exerçant en    France, dès qu’ils ont un ‘’pet de travers’’ passent des examens sophistiqués à répétition  (scanner, IRM…)  eux aussi remboursés par les assurances sociales. Souvent, même  blessés, les dits sportifs sont hypermédicalisés pour jouer. Qui prend en charge tous ces  soins ? Au final, les Français, les spectateurs, les Assurances sociales, les mutuelles paient.

Les seuls qui gagnent beaucoup d’argent et ne déboursent rien, ce sont les sportifs pros !

Encore une ‘’valeur’’ à mettre au crédit du sport.

irm             scanner

Appareils IRM et scanner

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s