Dopage et Guronsan – Le Vidal enfin se met à jour en 2017, soit 13 ans après le changement de réglementation de la caféine qui date de… 2004 !

Par défaut
[publié le 12 février 2017]

vidal

La caféine – en tant que substance interdite aux sportifs – ne figure plus dans le Code mondial antidopage depuis 2004. Et pourtant, le dictionnaire Vidal continuait toujours à diffuser dans ses pages la mise en garde aux sportifs que cette substance peut provoquer un contrôle positif.

Pendant 13 ans – pas moins – on pouvait se poser la question : à quoi servent l’Agence du médicament (ANSM), l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) et le ministère des Sports qui, à chaque affaire, se gargarisent d’axer leur action sur… la prévention ?

Une notice de retard

Dès 2005 – par l’intermédiaire du bimestriel Sport et Vie – j’avais alerté les instances antidopage de cette absence de mise à jour (Guronsan® : une notice de retard).

sport

En 2015, dans le mensuel Cyclosport Magazine n° 109, j’étais revenu à la charge avec un article de deux pages. Comprenant que les responsables de cette carence ne lisaient ni Sport et Vie ni Cyclosport, courant 2015, j’ai téléphoné à l’AFLD pour l’aviser de la persistance de cette « erreur chronique » mais personne de l’Agence n’a bougé.

En 2016, j’ai donc réitéré mes coups de téléphone à la responsable des Résumés des Caractéristiques des produits (RCP) du Vidal et enfin au laboratoire pharmaceutique concerné.

Bingo ! Au début de l’année 2017 est parue la 93e édition du gros dictionnaire rouge des médicaments avec, ENFIN, UNE INFORMATION ACTUALISÉE.

Guronsan® : Attention « Ce médicament contient de la caféine qui n’est plus considérée comme substance interdite dans les tests antidopage. Néanmoins, elle fait partie du programme de surveillance de l’Agence mondiale antidopage. Elle peut être recherchée dans les urines des sportifs pour déceler un éventuel mésusage. »

 Autorisée mais toujours stimulante sur le système nerveux central (SNC)

Précision importante : depuis 2004, la caféine présente dans le Guronsan® ne peut entraîner de sanction tant que cette dernière ne sera pas réintégrée dans la liste rouge.

Depuis 2004, la caféine fait partie du programme de surveillance de l’AMA (section 1. Stimulants)

ama


POST-IT :

 Produits dopants autorisés par l’Agence mondiale antidopage (AMA)

Depuis 2004, l’AMA autorise un certain nombre de produits dopants sans que le sportif consommateur ne risque quoi que ce soit comme sanction. Ces drogues de la performance parfaitement connues de la part des tricheurs, figurent dans un programme de surveillance. C’est ce que j’appelle la liste jaune = pas de suspension, qui en 2017, comporte un minimum de 13 produits dopants autorisés  dont la caféine

 

 

A lire également sur ce blog  d’autres textes consacrés au Guronsan®
–     La désinformation dure depuis 11ans (publié le 4 décembre 2015)
–       Dictionnaire Vidal 2016 : les mêmes erreurs perdurent depuis 2005 (publié le 9 février 2016)
–       Euro – Le Guronsan® l’arme des Bleus contre l’Allemagne (publié le 13 juillet 2016)

 

 

 


A lire également sur ce blog  d’autres textes consacrés au Guronsan® 
–     La désinformation dure depuis 11ans (publié le 4 décembre 2015)
–       Dictionnaire Vidal 2016 : les mêmes erreurs perdurent depuis 2005 (publié le 9 février 2016)
–       Euro – Le Guronsan® l’arme des Bleus contre l’Allemagne (publié le 13 juillet 2016)

 

 

 

2 réflexions sur “Dopage et Guronsan – Le Vidal enfin se met à jour en 2017, soit 13 ans après le changement de réglementation de la caféine qui date de… 2004 !

  1. Catherine B.

    Je tiens à dire aux personnes qui sont fatiguées de prendre le temps de se reposer. Pendant des années, j’ai pris du guronsan….au début 1 à 2 comprimés par jour…..jusqu’à une dizaine!!!!! Oui, cela me semble tellement ridicule aujourd’hui. Je me croyais plus forte que ça. Je travaillais vraiment beaucoup trop (parfois 2 employeurs, et avec une vie de famille, cela a été CON (pardon, mais c’est le terme adapté !!!) de ma part………aujourd’hui j’ai des problèmes de santé (pas uniquement lié au guronsan….), j’ai été licenciée car un jour, je n’ai pu plus me lever…….Et beaucoup de difficulté à digérer, soucis aux intestins, foi……….(j’ai eu de la chance qu’ils m’aident dans mes démarches, soient patients avec moi: licenciée après 3 ans) le temps que je sois en invalidité…..merci à certains médecins extraordinaires et cet apprenti en pharmacie qui est le seul à m’avoir mise en garde vu les quantités que j’achetais pour le guronsan…….
    …avec de petits revenus…..et TOUJOURS cette fatigue qui a pour moi empirée. Après mes courses par exemple, je dois me reposer….le quotidien est lourd…..à 51 ans, c’est comme si j’en avais le double…….
    Alors tournez-vous le plus possible vers les produits naturels……et surtout PARLEZ-EN à votre médecin….
    Catherine B.

    J'aime

    • Le 20 juillet 2016, dans mon blog, j’ai déjà répondu à la question de la supériorité des athlètes américains : « Athlétisme – Depuis les années 1960, les athlètes américains investissent les podiums olympiques et mondiaux grâce à la dope ».
      Ils ont été les pionniers de la synthèse des stéroïdes anabolisants et de leur usage, notamment en athlétisme.
      Bonne lecture.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s