Punchlines Dr de Mondenard

Par défaut

40

FOOTBALL – La FIFA et l’UEFA nous bassinent depuis des lustres sur l’inefficacité du dopage sur les terrains de foot et que la culture de cette dérive des drogues de la performance est inconnue des joueurs Avec de tels postulats infondés, les instances du ballon rond sont quasi certaines d’obtenir haut la main la médaille d’or de l’hypocrisie et du gros mensonge

fifa   uefa

N° 41

FOOTBALL – Sepp Blatter et Michel Platini ayant reçu un carton rouge pour plusieurs années, on espère sans trop y croire que la lutte antidopage dans le football va être enfin crédible. Sauf que si les responsables des commissions médicales respectives de la FIFA et de l’UEFA restent en place, on est sûr que rien ne va changer.

uefa     fifa-blatter

 N° 42

A tous ceux qui me critiquent depuis des lustres sans le moindre argument étayé par des faits ou des chiffres (établis par des structures indépendantes du monde du sport), mis à part d’affirmer sans avoir débattu une seule fois avec moi, que je suis au choix : aigri, jaloux, envieux, ou que je n’aime pas le sport ( ! ) et les sportifs – notamment les cyclistes professionnels – que le dopage est mon fonds de commerce … A tous ces « sans argument » je dis : continuez, cela me stimule !

 N° 43

Pour tous les adeptes des drogues de la performance qui pensent à tort qu’en me critiquant, ils vont me freiner, je leur conseille de lire la punchline de Paul Bourrillon, de Marmande, champion du monde de vitesse 1893 : « Il vaut mieux avoir beaucoup d’ennemis que trop d’amis. Le nombre de gens hostiles constitue, sans aucun doute, le thermomètre parfait du succès. Plus ils sont nombreux, plus vous avez de valeur. » [La Vie au Grand Air, 01.02.1913]

 

paul_bourrillon

Paul Bourrillon

 

 N° 44

Sans le recours à des analyses sophistiquées, les dopés sont faciles à reconnaître. Il suffit de lire ou d’écouter leurs arguments :

  • « Où commence le dopage ? (pour jeter le trouble, il n’y a que les tricheurs qui posent cette question éculée !)
  • « Ce n’est pas possible de faire tant d’efforts à l’eau claire »
  • « Je ne réponds pas aux questions sur le dopage »
  • « On ne peut pas se soigner. Les médicaments efficaces contre le rhume sont prohibés »
  • « Les anabolisants ne servent à rien dans mon sport »
  • « L’EPO sous contrôle médical n’es pas dangereuse »
  • « Tous mes contrôles sont négatifs ».

 N° 45

Les adeptes des drogues de la performance en ont marre d’être stigmatisés de longue date et donc contre-attaquent en critiquant à tout va ceux qui révèlent le dopage (les pompiers) et non les tricheurs (les pyromanes). Ainsi, ils affirment pour les décrédibiliser que les tenants de l’éthique sportive « ont pour fonds de commerce de passer dans les médias ou de publier des ouvrages sur le sujet qui fâche ».

Afin d’éclairer leur lanterne vacillante, à tous ces partisans du statu quo on rappellera que dès 1979, le comité des ministres du Conseil d’ l’Europe – conscient du manque à gagner – avait recommandé de « venir en aide » à ceux qui étaient dans le camp de l’antidopage.

recommandations

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s