A gla-gla, ça caille ! Mais je me bouge toujours à fond car c’est le meilleur truc contre le froid.

Par défaut
[publié le 19 janvier 2017]

Vivement que je me mette au sport pour me réchauffer.

Comment faire pour que cela se fasse sans contrainte.

 (2e partie : le sport et le froid)

 points-froids-running

 Le choc des photos, le poids des mots

 .  Froid, moi… jamais

.   Froid : portrait robot du coureur à risque

Lire la suite

Même si l’hiver est bien là, il ne doit pas nous imposer le canapé car le sport – course à pied, vélo – sous basse température a des bienfaits corporels très supérieurs au farniente.

Par défaut
[publié le 18 janvier 2017]

dessin-albert

 Mieux on connaît son corps, mieux on sait s’en servir. La confrontation avec le froid ne peut que nous aider à progresser dans la maîtrise de ce partenaire exigeant.

froid-1            cycliste-professionnel-de-montagne-dans-la-formation-d-hiver-sur-les-collines-locales-57190274

Des trucs pour mieux cohabiter avec le froid.

 Le choc des photos, le poids des mots

 Antigel : l’hiver la course à pied réchauffe

  • Points froids : la preuve par 9
  • Phoque : un morphotype idéal
  • Stature, forme du visage et climat
  • Froid : 12 facteurs augmentant le ressenti
  • Rendement : Effets des basses températures sur les performances
  • Onglée ou ‘’débattue’’ un spasme réactionnel
  • Longévité – Le froid pénalise plus que le chaud

Lire la suite

Tour de France -Descente : les journaux n’ont plus la cote

Par défaut

Les envoyés spéciaux de L’Equipe sur la route du Tour témoignent que le papier journal n’a plus la cote auprès des coureurs. Cette méthode du journal glissé sous le maillot afin de se protéger du refroidissement provoqué par la baisse considérable des températures ressenties, induite par la vitesse du déplacement d’air (70 à 80 km/h en descente voire plus), semble passée de mode si l’on en croit la scène décrite par le quotidien sportif lors de la 9e étape arrivant à Arcalis en Andorre : « Quand il a enlevé son maillot arc-en-ciel trempé, sitôt la ligne franchie, Peter Sagan avait ainsi des airs de cosmonaute puisqu’il était recouvert d’une mini-couverture de survie, dorée d’un coté, couleur aluminium de l’autre. »

 

journaux

Tour de France 1988. Les journaux avaient encore la cote. Ici le Norvégien Dag Otto Lauritzen, 34e de l’épreuve

 

Signalons que les sous-vêtements de papier pour lutter contre le froid faisaient partie de la panoplie du cycliste dès le début du XXe siècle, soit depuis plus de cent ans.