TDF – Le chiffre remarquable : 140

Par défaut

Dans un texte sur Lucien Aimar, lauréat du Tour 1966, publié L’Equipe le 22 juillet dernier, il est rappelé que dans la descente du Ventoux en 1967, Lulu s’est fait chronométrer à 140 km/h.

C’est plus facile de lâcher les freins sur une route avec zéro circulation. En effet dans la Grande Boucle, sécurisée a priori à 100%, il est impossible de se retrouver nez à nez avec un véhicule débouchant d’un virage en sens inverse.

De même, la position du descendeur  des années 1960 n’avait rien à voir avec celle d’aujourd’hui. Alors que Chris Froome vainqueur le 9 juillet dernier de la 8e étape Pau-Bagnères-de-Luchon en descente (col de Peyresourde) ne dépassait pas, malgré sa position aérodynamique, les 90 km/h.

Peut-on croire à la réalité de cette pointe maximale de 140 km/h réalisée par le Hyérois ?

LUCIEN AIMAR

Lucien Aimar

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s